Par Léo

WE LOVE GREEN, festival pionnier et engagé dans l’éco-conception est l’événement à ne pas manquer ce week-end. Pour sa deuxième année consécutive, WE LOVE GREEN est une célébration à la prise de conscience sur l’environnement et tente de modifier les comportements sur ce dernier. Il est régi par les conséquences de l’impact global d’un événement musical sur le monde extérieur.

WE LOVE GREEN c’est aussi un festival musical avec une programmation pop/folk, électro, assez éclectique allant de Django Django, Beirut, Norah Jones, Camille à C2C, Breakbot ou encore Klaxons et Electric Guest. Nous reparlerons de la programmation des concerts à la suite du festival. On vous racontera ce qui nous a plu et ce qui nous aura peut-être moins touchés.

Aujourd’hui, nous voulons être acteurs à notre tour de cette prise de conscience environnementale et vous faire part de l’avant WE LOVE GREEN. Parce qu’un festival ne se fait pas en trois jours, c’est avant tout une aventure humaine. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui font le festival, les penseurs et les petites mains sur le terrain unis par la même énergie : faire plaisir et se faire plaisir tout en respectant la nature qui nous entoure.

La scénographie commence à prendre forme en été où les matériaux sont récupérés un peu partout dans Paris pour concevoir la majeure partie de la décoration du festival. Dans leur démarche d’énergie verte, WE LOVE GREEN s’alimente en énergie solaire au maximum, En partenariat avec Eau de Paris, le festival met à disposition des fontaines à eau ayant pour objectif de n’avoir aucune bouteille en plastique et une eau gratuite. Et qui dit limitation des déchets et de gaspillage dit… toilettes sèches ; cela permet également une grande économie de consommation d’eau. Le recyclage s’affranchit de par un tri des déchets consciencieux. 100% des déchets alimentaires et de restauration seront compostés. D’autres surprises environnementales et sympathiques vous attendent ces 14, 15 et 16 septembre au parc de Bagatelle.

Etroitement, WE LOVE GREEN promeut l’art. Des expositions d’artistes impliqués à l’univers empreint  de cette démarche développement durable seront installées sur le festival. Lors de notre visite, nous avons pu échanger avec eux sur leurs créations originales et comprendre leur démarche.

Tandis que le graphiste Sébastien Preschoux tissait sa toile par de nombreux fils fluorescents pour recréer, au détour de ses installations arachnéennes, les sensations optiques, France Franco nous expliquait comment un arbre pouvait reprendre vie à partir de chutes de meubles et autres éléments en bois récupérés ; une création fidèle à son engagement contre la déforestation. A ses côtés, le Collectif Etablissement Bancal nous développait le concept du Pavillon aux pieds nus rappelant le lien entre les divinités et les éléments organiques qui nous entourent. Sandra Dufour était en pleine finalisation d’une fresque de 10 mètres de long en patchwork à partir des tissus de Pixtil réalisés en coton et lin. D’autres artistes et ateliers sont à explorer sur place ces trois prochains jours, ne les manquez pas !

Pour mieux comprendre leur idée, leur démarche et la réalisation de leurs créations spéciales, nous avons réunis les interviews dans un film court à découvrir ici :

ITMM – We Love Green / J – 1 from Ben Laporta on Vimeo.

 

Pour découvrir plus amplement le travail des artistes rencontrés, cliquez sur leur nom :

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire