sanogylJusqu’au 20 janvier 2013, le 104 expose des restes de couples. En association avec le musée des Coeurs Brisés de Zagreb, le 104 a collecté cette automne brosses à dent, culottes, ours en peluche et autres immondices qu’on ferait mieux de jeter à la poubelle plutôt que de se faire du mal avec.

Qui n’a jamais jeté dans la poubelle à pédale de la salle de bain, un lendemain sans plus personne à côté, la brosse à dent encore tout ébouriffée qui trônait près de la notre rongée de détresse ? Vous n’auriez pas dû la jeter mais l’offrir au 104 qui d’utilité publique transforme la dernières de vos  foirades « je te jure j’ai foiré, j’aurais dû désactiver mon compte sur adopte un mec » en reliques dont se pare la déception sentimentale. 

Et les culottes de j-ai-pris-son-numéro-mais-chai-plus-son-nom en une expérience inédite à la fois intime et universelle, la présentation d’un patrimoine émotionnel, bousculant les frontières de l’identité, de la culture et des disciplines artistiques.(extrait du communiqué de presse du 104)

Allez courage, on va au 104 et on se rend compte qu’on est tous pareil, qu’on a tous des brosses à dents ébouriffées, des ours en peluche borgnes, des lettres déchirées, des sms à effacer et finalement on pleure encore plus car notre relation n’était pas si unique « tiens ce mec lui a offert le même t shirt que moi » et on croit les copains « un(e) de perdu(e) dix de retrouvé(e)s ». Je veux parler de brosse à dent évidemment.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire