Il y avait deux manières de vivre ce 19 mars au Bikini, bourré(e) avec des potes à exorciser toute la semaine en mouvements frénétiques ou rationnel(le) à analyser ce concert avec la déception qu’il a pu engendrer. Rédactrice au potentiel de dédoublement inégalable, j’ai pu faire les deux : profiter d’une soirée réussie hautement festive et déplorer un énième Dj Set manquant d’un peu de saveur …

Crédit : Louis Derigon pour Reg@arts.

Crédit: Louis Derigon pour Reg@arts.

C’est donc que là que se pose la question du bon DJ set, paf, direct, sans détours … Comment trouver le bon équilibre pour ambiancer les minots sur le dancefloor et faire valoir son savoir-faire ? Pour moi la réponse se trouve dans une date, le 28 juin 2013. Vitalic est à Garorock et il réussit la prouesse que j’attends de chaque DJ : faire profiter de son répertoire jouissif tout en le revisitant en live, en apportant de surprenantes variations et un visuel qui en met plein les yeux ! Il n’est pas question de passer du son en se contentant de lever les bras comme le veut la bonne caricature de l’ami Guetta.

Entendons-nous bien, lorsque j’ai assisté aux performances de Bloody Beetroots ou Birdy Nam Nam, j’ai kiffé mais la répétitivité des sons passés étaient en totale contradiction avec leurs albums. À l’inverse, un excellent Dj comme Boys Noize, qui n’ose pas toujours sortir de sa zone de confort et colle un poil de trop avec ses galettes numériques, suscite aussi un peu de déception.

Tha Trickaz a donc créé de la frustration d’un point de vue purement artistique, l’album Cloud Adventure est une réelle tuerie et cette soirée ne lui a pas rendu gloire. Des titres comme « Megaphone » ou « Jogging and Die » sont éminemment efficaces (playlist footing =>add) mais pourquoi ne pas avoir continué sur la lancée au lieu de balancer les remix de Chinese Man ou Dope D.O.D (que je trouve, pour ma part, moins intéressants) ? Je déplore aussi l’absence de ces sons japonisants si caractéristiques de l’album qui ont été gommés au profit des basses, efficaces certes, mais pour un rendu un peu pauvre … J’aurai rêvé d’un live avec Ali et Shabazz the disciple pour le chef d’œuvre qu’est le titre « The night the earth cried« . La présence d’un MC a d’ailleurs été profitable au groupe suivant, Karsoundsytem.

Cela dit, on va pas cracher dans la soupe, la soirée était diablement efficace et mes hanches de vieille dame en ont gardé les stigmates. Que ce soit Ak:Hash, Tha Trickaz ou Karsoundsytem, je les invite à ambiancer mon prochain anniversaire sans aucun problème (je les paierai en curly-vodka).

 

Par Noémie.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire