Kery James vient à peine de sortir son tout dernier album « Mouhammad Alix » et le voilà déjà parti en tournée sillonner les routes de France. Première date de la tournée: Toulouse, Le Bikini. On aurait raté ça pour rien au monde.

kery_0330

Un concert en semaine, programmé à 20h00…, on y va toujours un peu à reculons il faut bien l’avouer. Mais bon la c’est un concert de rap…de rap français. De Kery James ma gueule, on peut pas louper ça! Alors direction le Bikini sans hésiter. Et on ne le regrettera pas! Quel concert! Dans un Bikini blindé, avec un public surchauffé et déchainé, un Kery en forme et toujours aussi affuté à bientôt quarante balais, tout était réuni pour un concert mémorable.

Petit rappel pour nos lecteurs les moins branchés hip hop, Kery James c’est une légende du rap hexagonal, et on emploie pas le mot légende à la légère. Plus de 25 ans de carrière depuis les débuts au sein d’Idéal J, une flopée d’albums parmi les plus vendus du genre, et un bon nombres de morceaux devenus des classiques. Kery est une des sources de ce style qu’on appelle le « rap conscient ». Une figure majeure qui à entrainé derrière elle bon nombres de groupes et d’artistes qui ont imposé une dimension politique dans le hip hop francophone. Loin de l’égo-trip et du rap mercantile, loin de Skyrock et des morceaux calibrés pour passer en radio, Kery James rappe pour faire passer un message, soutenu depuis tout ce temps par un public fidèle.

kery_0350

Ce soir, pas de vocoder à l’horizon, pas de choristes inutiles, juste du rap. Pas du « cloud rap » mes couilles, ou de « l’afro trap » j’sais pas quoi non, juste du rap français. Non pas qu’on aime pas ces groupes à trois lettres qui affolent les compteurs de Youtube, mais disons que c’est un sujet qui fait débat au sein de la rédaction et qu’on a déjà assez de motifs d’engueulades concernant la productivité des rédacteurs sans en rajouter. Pour PNL on s’écharpera le moment venu pour savoir s’il faut couvrir ou non leur concert (si un jour ils se décident à se frotter à la scène plutôt qu’au marketing).

Il y a des soirs où l’on veut juste déguster un concert de rap comme au bon vieux temps, parce que vous ne nous entendrez jamais dire que le rap français c’était mieux avant, non, juste que le rap français des nineties/années 2000 c’était bien, alors de temps en temps un concert de rap old school ça fait kiffer!

Pour ce premier concert de sa nouvelle tournée, Kery James semble un poil stressé, un peu de trac ou animé par la volonté de bien faire, toujours est-il qu’on le sent très concentré sur son show, mais le plaisir est là, l’ambiance bouillante et l’accueil chaleureux du public semble le libérer petit à petit.

Quelques mots de remerciements affectueux mais pas de grand discours, ses textes suffisent. Kery James présente les nouveaux morceaux de son nouvel album, dont certains, déjà intéressants à l’écoute, font mouche en live. « Racailles » évidemment, mais « Musique Nègre » également, « N’importe quoi » est efficace aussi, et « Vivre ou mourir ensemble » apporte la touche d’émotion qu’il manquait.

kery_0300

Sans surprise ce sont ses grands classiques qui vont définitivement mettre le feu à la foule: « Le combat continue » dès le 3ième morceau, folie dans la fosse. Puis un peu plus tard le tant attendu « Hardcore » époque Idéal J, folie encore, et surement le plus beau moment de communion de la soirée quand Kery et le public entonnent en coeur « Banlieusard »: frisson, joie, nostalgie: que c’est bon! Kery James nous a mis KO, toujours aussi charismatique, déterminé et enragé. Il nous aura fait vibrer pendant plus d’une heure et demi, rappelant qu’il est possible de faire du rap hardcore en racontant des choses intéressantes et engagées, possible d’écrire des textes émouvants et poétiques sans faire de la soupe niaiseuse, possible d’évoquer des messages de paix et rassembleurs tout en gardant une rage revendicative capable de désigner clairement ses ennemis.

On est pas là pour parler de politique, cela n’a jamais été notre propos et cela ne le sera jamais, c’est pour ça qu’au delà du message il faut avant tout souligner la qualité artistique du show de Kery, son implication sur scène, le niveau technique de son rap, la puissance du son proposé qui nous a juste transporté.

N’empêche qu’en cette année d’éléction présidentielle approchant on se dit qu’une tournée de Kery James est une très bonne chose, parce qu’on à plus que jamais besoin de musique revendicative. Et voir celui qui est encore considéré comme le leader du rap conscient toujours debout martelant encore et toujours son message de paix et d’unité sans oublier d’accuser tous ceux qui cherchent à nous diviser à coup de débats médiatiques foireux, de promesses électoralistes et d’amalgames dangereux, ben ça fait du bien.

kery_0404

Par Max’ et Pierre.

Credit Photo: PNC Photographie

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire