Par Léo

Le festival du Paris indé organisé par Les Balades Sonores s’est déroulé du 6 au 15 juillet dans 10 lieux incontournables de Paris rencontrant un beau succès. Pour finir en beauté cette session 2012, Bitter Sweet (paradise) offre un dernier show prochainement…

Le 22 juillet, rendez-vous à l’International pour une soirée de surprises musicales. Les Balades Sonores seront présentes pour fêter la réussite du festival. BS(p) en gros, ce furent 10 jours participatifs où 10 lieux étaient mis à l’honneur en accueillant plus de 70 artistes au total. Le concept a été une belle réussite qu’ITMM affirme par le concert du dimanche 15 juillet au Glazart.

Le soleil parisien était quelque peu timide donc pas de concert sur la Plage mais en salle. Cela n’a pas eu d’influence sur notre plaisir à découvrir ou redécouvrir les nombreux artistes présents pour l’occasion. Les sets d’environ trente minutes ont permis à chacun de donner le meilleur et d’emmener le public avec lui dans sa balade musicale. Les portes se sont ouvertes dès 15h avec le folk de REDeye aux airs texans, PorcoRosso prend la suite, accompagné de sa guitare, il chante en français des airs qui semblent familiers. Guillaume Stankiewicz s’installe ensuite sur scène avec ses musiciens et nous emmène dans une mélodie tendre qui fait asseoir l’assemblée donnant toute son attention.

Le quatrième artiste à monter sur scène est Edward Barrow (il nous a parlé de The Black Tree ici (http://inthemorningmag.com/interview-edward-barrow-un-gangster-romantique-a-paris/). Cette fois-ci il joue plusieurs titres de son album avec ses musiciens ce qui laisse place à une ambiance à la fois plus rock, électro et pop énergique. Des versions inattendues des titres « Two Little Birds » ou « Knife & Gun » ultra réussies attirent le public qui n’hésite pas à s’approcher de la scène et commence à taper du doucement du pied, puis bouger la tête pour partir dans le rythme coloré du gangster à la pop envoûtante.

Trente minutes s ‘écoulent déjà et c’est au tour de David Abel d’accéder à la scène, le groupe a fait la première partie de Julia Stone au Café de la Danse en avril dernier et a un set bien rôdé sur un air folk aux accents country. Le dernier morceau du set fait une envolée sauvage, bien rythmée, avec une suite d’accords très proche de Baba O’Riley des Who. Un set parfait pour rouler sur les chemins de campagne, un chapeau de paille sur la tête et un brin de blé à la bouche.

Mais on revient à la réalité, on reprend une bière en vitesse (l’abus d’alcool est dan… enfin vous l’savez) et c’est June et Jim qui commence déjà avec une mélodie folk pop ibérique, où la chanteuse a opté pour le style geisha à tresse de Catherine Ringer.

Maud Lubeck, à la voix fragile et envoûtante monte sur scène. Dès son arrivée, on bloque sur sa personne et son élégance. Elle compose des chansons en français sensibles avec de belles mélodies précieuses. Le titre « Je t’aimais trop » décroche une mention spéciale sur ses jeux de mots dans le champ lexical de nos chers transports souterrains parisiens avec une section rythmique basse batterie efficace.

Le dernier groupe à passer est Arch Woodmann, une révélation de ce dimanche avec quatre jeunes, doués de leurs mains et de leur voix comprenant un guitariste, une guitariste claviériste, un bassiste en fond de scène et surtout le chanteur/batteur qui parfois attrape sa guitare pour de courtes embardées folk qui s’engouffrent brutalement dans des percées Post Rock très rythmées et soutenues, des breaks ciselés au scalpel, le batteur/chanteur joue debout en avant de la scène, frappe très fort sur la batterie, tellement fort que parfois la batterie fait des siennes, la pédale de grosse caisse se décroche, mais très pro, il détache son micro, continue a chanter, se baisse pour réparer le tout, pile pour reprendre sur le temps avec un break encore plus féroce. Quatre piles électriques sur scène, une attitude très rock, de très bons jeux de questions-réponses entre les deux guitaristes, des chœurs 4 voix, grande classe. Le public ne reste pas indifférent et se rassemble devant la scène pour répondre à l’énergie du groupe.

En soit, une belle journée dominicale grâce aux Balades Sonores. On a tellement adoré qu’on sera à l’International le 22 juillet pour fêter ça ! Venez avec nous !

http://www.baladessonores.com/

Les artistes coups de cœur :

http://archwoodmann.com/

http://www.edwardbarrow-music.com/

http://www.maudlubeck.com/

http://www.myspace.com/davidabel


Laisser un commentaire