Par Arnaud

Nul n’est sans savoir que Breaking Bad est de retour pour une cinquième et ultime saison dès le 15 Juillet (aux Etats-Unis, sur internet…). Si le nombre d’épisodes sera plus conséquent que par le passé (16 au lieu de 7 puis 13), il faudra se faire à l’idée, la fin est proche, toute proche.

Oui, mais quelle fin? Les possibilités sont nombreuses et tout semble possible. Si aucune indiscrétion n’a encore filtré, ITMM peut se targuer d’avoir cinq idées différentes quant aux issues possibles concernant ce petit bijou de série T.V.

Attention : à ne pas lire si vous n’avez pas vu le dernier épisode de la saison 4 !

– La plus cohérente :

Après quelques épisodes faits de deals, d’embrouilles en tous genres, de tensions multiples, Jesse apprend que Walter a tué le gamin. S’en suit un combat épique d’environ 13 épisodes entre les deux hommes. L’un ayant beaucoup appris de l’autre par le passé,les confrontations sont plus intenses, plus cérébrales encore et les pièges à éviter se multiplient. La bataille de territoire comme l’esprit de vengeance de Jesse sont à leur paroxysme et ce qui devait arriver arrive, l’un d’entre eux perd la vie, Walter White, en toute logique. C’est après cet épisode finalement tragique que Jesse croit désormais avoir tout gagné, avoir tout réussi. Il commence à entrevoir une vie de famille mais se rend vite compte que sans Walt il n’est plus que l’ombre de lui-même. Les derniers moments de la série seront donc des gros plans de Jesse, en pleine perte de ses moyens, tutoyant une folie proche et certaine.

– La plus « positive » :

Walter et Jesse sont toujours amis, fabriquent la meilleure meth du monde, tuent ensemble, commettent quelques erreurs de parcours inhérentes à leur business mais s’en sortent toujours aussi bien. Leur complémentarité retrouvée dans la saison 4 est à son apogée et ils finissent même par prendre le contrôle mondial sur le marché de la « drogue bleue ». Walt fait tout pour que Jesse n’apprenne jamais la vérité concernant l’empoisonnement dont il a été coupable. Les quiproquos sont forcémment nombreux et chaque fin d’épisode nous laisse penser que Jesse peut découvrir le pot-aux-roses à tout moment. Cependant, sur le fil du rasoir, Walter culpabilise toujours plus, se bat avec ses démons et tente même de mettre fin à ses jours. Il se ravise assez vite, ne pensant plus qu’à sa famille et au mal qu’il fait à tout son entourage depuis trop longtemps. Il est temps pour lui de changer de vie et c’est plus méfiant, plus organisé et plus
névrosé que jamais qu’il se décide à organiser un dernier coup. Un énorme coup. C’est après celui-ci qu’il disparaît, avec sa famille, laissant une lettre à Jesse dans laquelle il lui explique tout.

– La plus « familiale » :

Après quelques jolis coups, Walter White se sent plus proche de Jesse que jamais. Leur relation est de plus en plus franche et belle à voir. Et c’est à la fin d’une soirée un peu trop arrosée que Walt passe aux aveux. Il ne supporte plus la culpabilité qui pèse sur ses épaules et dit tout à son apprenti. Ce dernier, de manière stupéfiante, pardonne ce qu’il qualifie de « risque du métier » et lui avoue qu’il n’a de toute façon jamais vraiment aimé les enfants. Il demande cependant à Walter de l’adopter, voulant être plus que son ami. C’est Saul Goodman qui va régler tous les détails et rendre un dossier en bonne et due forme. Une fois les démarches terminées, les nouveaux père/fils s’en vont en club vacances, à Hawaii. Après une installation permanente et un déménagement rocambolesque (4 épisodes sur cet événement incluant des déménageurs bretons et des huissiers corrompus), Jesse White devient champion de surf etcapitaine de l’équipe de beach-volley de sa fac de droit. Papa est fier mais les caisses sont vides. Enfin pas vraiment vides mais chacun d’entre eux avait pris quelques habitudes de millionnaires, en toute logique. Ils se mettent donc à vendre du crack aux prostituées locales, utilisant un Big Kauna Burger pour couverture. Après plusieurs tentatives, Walt réalise son nouveau rêve, il devient président du club de beach-volley.

– La plus « Tarantinesque » :

Après avoir découvert le vilain secret de Walt, dans les six premières minutes du premier épisode, Pinkman part se venger. Il tue toute la famille de son ancien prof de chimie, devant ses yeux. Ce dernier ne semble pourtant pas si perturbé que cela et propose à Jesse de partir en road-trip, à bord d’un camping-car flambant neuf, de faire le tour des Etats-Unis, tout en fabriquant de la meth. Tout va pour le mieux, les deux compères enchainent les soirées mémorables et font une apparition remarquée lors du Burning Man, le tout entrecoupé de scènes de tueries d’une rare violence. Walt devient un habitué des strip clubs et trouve sa vie tout à fait convenable, sans culpabilité. Mais c’est malheureusement à la suite d’un petit déjeuner qui tourne mal, au cours duquel Jesse assassine une serveuse trop prévenante pour être honnête, que tout va (encore) changer. Nos deux héros doivent quitter le pays et se rendre au Mexique.

Le trajet est bien entendu semé d’embuches diverses et l’apparition, en guest, du groupe Cypress Hill ne fait (étrangement) pas pas tâche. Une fois la frontière passée, Jesse active ses contacts et prend rendez-vous avec le tenancier d’un bar à « danseuses », au Titty Twister…

– La plus « geek » :

Le business de la meth est en chute libre, plus rien ne se passe comme prévu et les anciens clients sont en recherche de nouvelles sensations. Walt passe un coup de fil à une ancienne copine de fac, Nancy Botwin, pour lui faire part d’un projet pour le moins ambitieux. Une fois la nouvelle drogue (un mélange de tout ce que l’on peut imaginer, pour une mise en danger et en orbite maximale) réalisée et ayant inondée le marché nationale, Jessie et Walter se rendent compte que des écoutes très poussées ont été faites à leur sujet. C’est le lieutenant Mac Nulty, de retour dans la police, qui est en charge de l’enquête et semble en faire une affaire personnelle. Ce dernier débarquant de Baltimore avec toute son équipe, c’est toute une galerie de nouveaux personnages que l’on peut découvrir. Le Shérif Rick Grimes est d’ailleurs l’un des nouveaux arrivants des plus étranges, étant visiblement passé par bien des épreuves dans sa vie. Tout ce battage ne semble vraiment pas plaire à Walt qui décide de trouver une couverture sérieuse. Il devient comptable pour Dunder Mifflin, à Scranton.

Il ne s’agit là, bien évidemment, que de pistes, plus ou moins crédibles. Cependant, si d’aventure l’une d’entre elles venait à s’avérer vraie, on ne pourra pas dire que l’on ne vous avait pas prévenu.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire