Keep Yo Animal vient de sortir, les fans des marionnettes allemandes ont de quoi se réjouir. Si, comme souvent, l’album déroute un peu à la première écoute, une chose est sûre : ça annonce un futur live-concert qui fleure bon le hochement de tête et le trémoussement de derrière !

Puppetmastaz conserve sa patte en approfondissant sa face hip-hop avec notamment un feat. avec le rappeur français Hippocampe Fou (« Cheeba Garden ») mais davantage encore sa face électro. Le groupe retrouve les excellents gars de Modeselektor sur « Evolution », leur rencontre avait déjà donné naissance à « The Dark Side of The Sun » en 2007. Feat. également avec Schlachthobronx, un groupe qui mériterait de percer en France si son nom n’était pas si imprononçable (sur « Keep Yo Animal », le titre qui donne son nom à l’album) et avec les John Zorn de l’électro : Mouse On Mars. C’est simple, « Arcade Winners », titre de 7 minutes est une pure tuerie !

Le groupe conserve ses fameux skits humoristiques et des sons aussi fabuleux que drôles comme « Ewok On the Phone », ou comment faire rapper la bestiole de l’univers Star Wars sans comprendre ce qu’elle baragouine. Puppetmastaz continue donc de nous raconter des histoires. Un des meilleurs titres de l’album, « Creature mind », explore la folie des marionnettes. Folie qui est également visible dans les différents teasers délirants publiés sur le net.

En attendant une date toulousaine, retrouvez Puppetmastaz cet été dans les festivals Free Music (17), Emmaüs (64) et La Caravane du Couvre Feu (44).

Par Noémie.


Laisser un commentaire