Les fins d’années sont les mêmes dans toutes les rédactions, petites et grandes : On tire des traits, on fait des bilans, on annonce certaines choses pour l’année qui se pointe, on se prend à réver quant à l’ambition de certains projets, de certains artistes. On a envie de croire en des jours meilleurs mais on tente également de retenir ce qui s’est fait de mieux au cours de l’année qui vient de passer… Tout ceci est beau comme du Marc Levy, c’est vrai… Mais trêve d’introduction pompeuse, l’article du jour aura pour prétention de lancer quelques pistes concernant ce qui (en toute subjectivité) pourrait faire l’actualité pop dans les mois à venir.

2015, on arrive !

mad max

 

Cinéma :

Chris Pratt/Benedict Cumberbatch : Stars’ War !

Mettons nous d’accord tout de suite, ces deux acteurs sont loin d’être des rookies. 2013 aura été l’année de la révélation pour Chris Pratt, surprenante et rafraîchissante tête d’affiche des Gardiens de la Galaxie. Chris Pratt c’est surtout Andy Dwyer dans Parks and Recreation pour les initiés. Une force comique exceptionnelle et une capacité à inventer et interpréter des personnages que les plus observateurs auront remarquées depuis maintenant six ans à la télévision (ou sur internet pour les français. Aucune chaîne n’a encore jugé utile d’obtenir les droits d’une série qui pourtant fait autorité en terme de comédie dans le reste du monde). Après un passage par le doublage avec La Grande Aventure Lego et son rôle de Peter Quill dans les Gardiens de la Galaxie c’est en qualité de premier rôle dans Jurassic World qu’on le retrouvera pour l’un des films les plus attendus de l’année prochaine. Mais il sera (finalement) également de l’aventure que constituera la dernière saison de Parks and Recreation. Et ce dès mi-Janvier…

Benedict Cumberbatch quant à lui a d’ores et déjà un bagage plus fourni que l’ami Pratt. Tout le monde ou presque connait déjà son visage si particulier et son regard aussi bleu que flippant. Déjà à l’affiche de Star Trek into Darkness et surtout de l’excellente série Sherlock, il rentrera dans 2015 à fond à fond à fond avec The Imitation Game (et son côté « aimant à Oscars ») début Janvier puis se mettra à nouveau dans la peau du détective le plus populaire au monde (à égalité avec Batman, faut pas déconner) pour une nouvelle saison qui s’annonce extrêmement novatrice en tout points (et c’est pas moi qui le dit).

– Des bonbons à foison pour les plus de 20 ans

En 2015 et depuis quelques années les producteurs ont la flemme. C’est vrai, pourquoi s’emmerder alors qu’il existe des scénar’  tout prêts, des univers qui ont déjà leurs fans et des box-offices garantis à l’avance, du coup ? Mais ce qui ressemble à de la paresse intellectuelle a ses avantages. En effet, en 2015 c’est pas moins de trois films, symboles de notre enfance, pots-pourris de références pop’ et madeleines de nous-mêmes qui vont débarquer sur nos écrans. Jurassic World donc, dont les premières images ont d’ores et déjà déçu les plus blasés/pessimistes d’entre nous mais qui promet tout de même du grand spectacle (et après tout n’est-ce pas là le seul but de ce genre de film, merde). On retrouvera également Mad Max : Fury Road… Là par contre, à peu près tout le monde s’accorde à dire que la bande-annonce telle que nous l’avons découverte est tout simplement magnifique, que George Miller peut être fier de l’hommage qui est ici rendu à son deuxième opus et que Tom Hardy est un excellent choix de casting… Non non, rien à ajouter, tout ceci me semble parfaitement juste. Même si encore une fois il s’agit plus d’espérance qu’autre chose. Cependant, l’année prochaine, s’il y en a bien un qui est attendu au tournant c’est J.J Abrams. Après avoir dépoussiéré et rendu accessible à tous l’univers de Star Trek c’est à l’un des plus grands mythes du Cinéma qu’il s’attaque : Star Wars. Tout le monde a déjà vu les premières images, tout le monde (ou presque) a eu un sourire idiot au moment de l’apparition du Millenium Falcon et tout le monde est impatient de savoir si l’on va assister à la résurrection de L’Empire Contre-Attaque ou à un viol en bande organisée comme ce fût le cas au cours des années 2000 (en 1999 pour La Menace Fantôme).

 

Musique :

Cette année sera celle de la confirmation pour les musiques électroniques.

Et oui, je vous entends tous répondre « quel con celui-là, l’électro ça cartonne depuis des dizaines d’années, faut arrêter d’halluciner quoi ». Alors d’une, je suis peut-être, effectivement, un con. Et de deux, attendez que j’ai fini mon chapitre avant de vous énerver…merde. Je voulais donc simplement dire que cette année devrait marquer la confirmation d’un tout nouveau respect envers une forme de musique qui n’a de cesse de s’inviter un peu partout dans notre quotidien. Les pubs, les films, la radio… Même vos parents aiment forcément un artiste qui fait de la musique électronique, c’est évident. Bien qu’ils s’en défendront, protégeant « leurs » artistes en disant « ouais mais ça c’est pas pareil, c’est vraiment de la musique tu vois, c’est pas le boom-boom que toi t’écoutes ». Ben ouais, peut-être mais ça reste de la musique « faite avec des machines ». La vraie différence se fait aujourd’hui dans la mesure où les dj que l’on retrouve au top des charts sont avant tout des musiciens. Qu’il s’agisse des frangins anglais de Disclosure ou du français Fakear on sent dans chacun de leurs lives, de leurs EP un vrai côté « je me suis emmerdé pendant des années à faire du solfège donc maintenant me faites pas chier, je mets tout ça à profit pour vous envoyer des (gros) sons electro dans la gueule ».

james

2015 devrait également être l’année de James Blake (2014 et 2013 l’étaient déjà un peu pour être tout à fait honnête) avec un album très attendu. Ses deux dernières galettes étant allées crescendo en terme de qualité on ne peut qu’espérer un nouveau chef-d’oeuvre concernant celle à venir.

 

Séries TV :

2015, 2015, 2015…Si tu savais comme je t’attends pour les séries par milliers que tu comptes m’apporter…Par milliers c’est un peu exagéré mais disons que si les trois les plus attendues répondent ne serait-ce qu’à 10% des attentes engendrées je serai comblé. Après une année 2014 dont je ne retiendrai « que » Fargo et The Leftovers, le public mérite ce qui va lui tomber dessus.

Better Call Saul : S’all good man, Vince Gilligan is back ! Après Breaking Bad, le showrunner le plus attendu de ces dernières années prend un risque limite inconsidéré : lancer un spin-off ayant pour personnage principal celui qui deviendra Saul Goodman, l’avocat du diable en quelque sorte. Gilligan aurait pu se contenter d’une série sur la police, sur les cartels, sur le système judiciare américain…Et bien non, il va nous faire un peu de tout ça et avec de l’humour, on peut le parier sans trop de risques. Un projet casse-gueule mais qui a déjà son public tout prêt du coup.

Westworld : J.J. Abrams (grosse année pour lui), Jonathan Nolan, des automates d’un parc d’attraction qui en pourchassent les clients, Anthony Hopkins, HBO… Bon…On en reparle vite je pense.

La série sans titre mais qui parlera de rock dans les 70’s : Mick Jagger en co-producteur, Jonathan Winter (scénariste sur Boardwalk Empire, Le Loup de Wall Street…) en showrunner, Scorsese en metteur en scène du pilote et également co-producteur, HBO à la diffusion. Ce projet est dans les tuyaux depuis pas mal de temps et sera visible à l’écran en 2015. On espère qu’ils auront trouvé un nom d’ici-là mais on se dit surtout qu’HBO risque de vivre une année hautement qualitative.

imgres

Car HBO ne se contente pas de ces nouveaux projets pour le moins ambitieux et diffusera une nouvelle saison de la déjà culte True Detective dans laquelle on retrouvera Colin Farrell et Taylor Kitsch en ce qui concerne les rôles principaux (et Vince Vaughn en grand méchant).

 

La fin de pas mal de merdes ?

S’il est une chose que l’on peut souhaiter pour l’année à venir c’est la mort médiatique de certaines « choses ». Que Johnny, Sardou, Matt Pokora (non, c’est pas une erreur, il est né ringard) et leurs fans arrêtent de nous casser les couilles. Qu’ils trouvent d’autres occupations que de s’écouter, qu’ils partent en maison de repos, qu’ils ne fassent plus de concert, qu’ils ne passent plus à la télé, qu’ils ne prennent plus la place de gens qui eux bossent pour faire évoluer la musique…Qu’ils ferment leurs gueules en gros.

images

J’ajouterai à cela ce qui me semble être un vœu pieux : l’arrêt total, sans préavis et sans besoin de justifications de certaines émissions comme Touche Pas à mon Poste ou encore le Mag d’Nrj 12. Et que l’on ne me sorte pas l’excuse du « ça fait du bien de débrancher son cerveau après une journée de cours/boulot ». Si l’on ressent ce besoin c’est que l’on a pas vraiment de cerveau, au départ.

Le pire dans tout ça c’est qu’un jour, effectivement, ces artistes vont disparaître, ces émissions vont s’arrêter mais le cynisme des producteurs nous amènera leurs remplaçants. C’est l’histoire de la vie…

 

La morale de tout cela c’est qu’en 2015 comme lors de n’importe quelle année le meilleur des refuges se trouvera dans la culture, la vraie,. Et la vraie c’est celle que vous aimez, inconditionnellement. C’est pourquoi vous n’avez en aucun cas à prendre cet article pour argent comptant. Il ne reflète que mon point de vue personnel. Qui est toutefois le meilleur, ça va sans dire.

(retrouve la suite de cet article, le même en négatif, d’ici une semaine).

 

Arnaud

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire