Par RENAN

Ca va guincher sévère !! 1er album du californien Nick Waterhouse, 25 ans au compteur, et déjà tout compris.

Dans une époque submergée par la vague rétro, on se laisse volontiers emporter par l’énergie implacable qui se dégage de l’album Time’s All Gone, petite perle de Rythm n’ Blues comme on n’en a pas écouté depuis longtemps.

Ne vous laissez pas tromper à l’écoute de l’album, on pourrait se dire qu’il s’agit de standards exhumés d’un coffre poussiéreux de la Motown des 60’s… Que nenni ! Le dandy au look de jeune premier qui pose sa voix sur cette galette est bien d’actualité.

Entièrement réalisé en analogique, sur des instrus et enregistreurs d’époque, on apprécie particulièrement le son « patiné ». Ça grince, les aspérités fourmillent, les guitares claquent leurs accords, secs, sur un piano qui s’emballe, les cuivres, omniprésents, font monter la sauce… Time’s all gone Nick ? Pas sûr… En tout cas tu nous laisses le meilleur.

A écouter : « I Can Only Give You Everything », reprise pêchue du GRAND Van Morrison

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire