marsatac 2015

 

Vendredi 25 et Samedi 26, quelques éminents membres de la rédac’ d’ITMM quitteront leur cocon toulousain pour aller se frotter à la rudesse de l’été indien marseillais. Celui que l’on peut considérer comme le dernier festival de la saison est attendu par ma personne depuis un moment déjà. La découverte de cet événement l’année dernière et l’annonce de la programmation de cette année ont été déclencheurs et cette édition ne pouvait pas se passer sans ma présence. On parle là bien évidemment de Marsatac (vous pouvez retrouver notre résumé de l’édition précédente juste là) et on va vous présenter ça dans les grandes largeurs.

 

Marsatac c’est avant tout un spot. Un spot « à la berlinoise » si l’on peut dire. Un truc super industriel (à la Friche de la Belle de Mai), une atmosphère propice à envoyer du gros son electro et un « éclairage » pour le moins discret. Le son parlons en. La prog de 2014 était plutôt gigantesque, mêlant potentielles découvertes et artistes confirmés capables de déplacer les foules. On a vu de tout, on a aimé, beaucoup.

Et cette année ne fait pas exception avec tout simplement ce qui se fait de mieux dans le monde quand on parle musiques électroniques. Ouais, dans le monde, carrément.

– Vendredi

On retrouvera (entre autres) Rone et son électro sensible, poétique et enivrante, Boys Noize qu’on ne fera pas l’affront de vous présenter, The Hacker et sa tech-new wave/disco, Tale of Us, le duo house qui cartonne à peu près partout en ce moment ou encore Joy Orbison, tout simplement l’un des plus gros producteurs anglais en matière de post dubstep ainsi que Max Cooper qui fait bouger les clubs du monde entier sur sa techno ambient super planante. Pour la « découverte » on suivra particulièrement Vessel qui envoie de la techno bien indus et tribal. Petite scène mais gros espoir.

 

– Samedi

Ça sent l’arnaque…Comment autant de grands dj peuvent-ils se succéder en si peu de temps. On est obligé de se dire qu’il y a anguille sous roche. Alors qu’en fait pas du tout. La programmation est tout simplement magnifique. Lisez plutôt : Joris Delacroix et sa techno sans tache, Brodinski avec son electro hip-hop, Boris Brejcha dans un style plus minimal et Dave Clarke pour une tech avec des relents un peu plus hardcore… Ils vont tous se succéder sur la même scène, le même soir. Pour ce qui est des noms un peu moins ronflants mais devant qui on se précipitera dès le début de leur set on citera Superpoze (pote de Fakear, un peu dans la même veine) et Anticlimax, le régional de l’étape qui promet de l’electro éclectique et de la coolitude à revendre.

Et tout ça sans oublier le collectif (local) Arbuste, composé de quatre musiciens et d’une structure d’acier, de tôle et de récup’ qui animera La Friche deux soirs de suite.

Ouep, un troisième soir aurait pas été de trop…

 

Quoi qu’il en soit on vous racontera tout ça à notre retour. La tête pleine de sons évidemment.

 

Nb : Notre « sélection » n’étant pas exhaustive vous pouvez retrouver plein d’infos sur le site officiel de Marsatac.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire