c2c1

Les 4 dj Nantais ont enflammé le Zénith de Toulouse jeudi dernier avec un show original et rempli de surprises. C2C propose désormais un vrai live, avec des featuring et de vrais instruments. Rien à voir avec leur dj set présenté l’an dernier.

ITMM était présent jeudi dernier pour couvrir le concert de C2C au Zénith. A peine arrivé, première remarque flagrante, le public présent ce soir est jeune, très jeune et du haut de mes 23 piges, je me sens un peu perdu. Dans la fosse, ça ne vas pas en s’arrangeant, il y règne une ambiance étrange, mêlant cris, adolescentes en tenues plus que suggestives et nuage de fumée acre. Quelques minutes avant la première partie, un jeune tombe en coma éthylique, huche mas ! C’est bien parti.

20h30, Onra débarque sur scène pour nous présenter ses Chinoiseries . N’étant pas amateur du genre, j’ai été agréablement surpris par ce savant mélange hip-hop / électro aux influences chinoises. La deuxième partie du set, axée funk, n’a pas su donner au public toulousain l’envie de danser, ce fût tout de même une découverte intéressante.

ONRA – The Anthem

Peu après 21h, les quatre dj de C2C entrent en action, acclamés bruyamment par une foule compacte et déchainée. On remarquera la présence de 2 batteries placées de chaque coté de la scène.

Sont joués les classiques tels que « The Cell », « Happy » mais aussi le fameux « DMC 2005 ». L’arrière de la scène s’éclaire, laissant apparaître deux trombonistes et un trompettiste qui se lâchent complètement. Le son des cuivres mélangés au son électro apporte une nouvelle dimension à ce spectacle et l’ambiance semble monter d’un cran face à cette innovation. Les quatre dj enchainent avec « Because of you » et le rappeur américain Pigeon Jhon présent sur la version studio arrive sur scène afin d’ajouter une touche live à la prestation. La formation quitte la scène après ce morceau.
Le public toulousain bouillonne et en redemande encore, l’attente est un peu longue mais permet à certaines jeunes filles de rajuster leur sous vêtements tombés par je ne sais quelle force divine pendant le concert.

Le quatuor revient et entame la seconde partie du set avec leur morceau phare qui inonde les stations de radios « Down the road », la foule chante, danse. Vient ensuite le titre rendant hommage aux Beastie Boys: « The Beat », c’est carré, rien à dire. On appréciera l’apparition de Dita Jackson, jeune rappeuse de talent. Le show se finit avec « FUYA ».

Pendant plus de deux heures, C2C nous a livré un nouveau show fantastique avec pas mal d’improvisation, de gros jeux de lumières et beaucoup de surprises. Si vous avez l’occasion de découvrir le nouveau spectacle, n’hésitez pas ; ça vaut le détour !

C2C – Arcades (live)

François

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire