lickbus

 

Jeudi dernier, la soirée à ne pas manquer à Toulouse était sans aucun doute celle organisée par le collectif Lickbus à la Dynamo.

Lickbus ? Mais si tu connais forcément, oui toi, fidèle lecteur de InTheMorning Mag. Souviens-toi, on te parlait de ce collectif il y a à peine 15 jours. Si tu as raté l’article, sache que tu es pardonné, tu peux te rattraper ICI.

 

La Line-up :

Un des gros points forts de ce collectif est certainement son éclectisme musical. Chaque membre a un style musical qui lui est propre et très marqué ce qui fait que l’on reconnait immédiatement chaque DJ au premier coup d’oeil d’oreille.

Entre la techno break de Pied Tendre, le psy break de Stanimal, la Drum’n’Bass du Professeur Tistou et le Garage de Gyufa, tout s’enchaine avec une certaine fluidité et avec une réelle cohérence. C’est quand même un point extrêmement agréable que d’avoir une organisation de passage pour donner un vrai sens à cet ensemble et mélange de genre. Chaque DJ assure sa partie avec sobriété pour un ensemble durant plus de 6 heures de son, 6 heures de kiff

Mais…attendez…je crois que j’ai oublié quelqu’un…
En effet le collectif a eu la bonne idée d’inviter Audioflow (du collectif Killa Disco) et sa deep techno surpuissante. C’est aussi ça l’esprit du collectif : s’ouvrir aux autres, se rencontrer et échanger autour de passions communes.

Bref, du lourd, du très lourd. C’est toute la musique que j’aime (mais la mienne, elle ne vient pas de là, elle ne vient pas du blues, n’est déplaise à JP).

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////

 

L’ambiance : 

Tu l’as compris en lisant le nom de la soirée, ou même en regardant les images sur le flyer, le thème c’est Jungle Urbaine.
Afin d’appliquer concrètement ce concept abstrait, les graffeurs du collectif Lickbus (Lizré, Ulper, Antistak et W) se sont donné rendez-vous très très (trop ?) tôt pour repeindre le fumoir aux couleurs de la jungle, le côté urbain étant apporté par le graff.
Un caméléon géant trône fièrement au dessus du dancefloor, crachant à l’envie, bien que trop rarement, de la fumée.
D’ailleurs, un masque de caméléon recouvrait la très célèbre statue de la vierge Marie.
Ajoutons à cela des décors très « jungle » avec des lianes et des bambous (selon mon souvenir, certes vague car noyé dans l’alcool…) et l’on a une ambiance au top, pas trop oppressante, tout en sobriété et en subtilité.

Donc en un mot : TOP !


Si cet article t’a donné envie de découvrir le collectif et leurs soirées :

La page FB de Lickbus

Le site Web

L’event FB de leur prochaine soirée

 

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire