BONJOUR C’EST LE PRINTEMPS ! Bon, peut-être pas vraiment, mais l’hiver arrive dans nos mangeoires et on va bientôt manquer de couleurs. J’ai donc décidé aujourd’hui de faire une petite sélection de séries qui vous abîment la rétine si vous les regardez un peu trop près, et surtout qui offrent JOIE AMOUR BONHEUR et FUN-MULTICOLORE .

Sans titre

C ‘est donc une liste non exhaustive et totalement arbitraire qui sort des méandres de mon box, à votre bon plaisir. Et si je reviens sur des classiques, c’est parce qu’on ne s’en lasse jamais mon enfant :

 

1.Adventure time

Sans titreQuand j’ai réfléchi (si ) au thème de cet article, c’est évidemment à cette série que j’ai pensé immédiatement. Et avant Futurama. C’est dire si c’est mégatropfun comme série.

Ceux qui connaissent approuveront, à ceux qui ne connaissent pas, je dirais simplement : Voilà. Ces petits épisodes de 10 minutes à peine vous rendent  heureux voire euphorique en deux trois flash multicolore. Go GO GO !

 

 

2.Futurama

Sans titreEvidemment évidemment évidemment. Good news everyone, même s’il elle est finie, elle fait partie des séries qui supporte carrément bien la revoyure.

Oui, parfois, il y a des longueurs, oui. En même temps, sur 140 épisodes, il en faut bien un peu. Il y à surtout tout ce qu’il faut pour commencer ta journée, et aussi la finir. Et aussi pour le repas/petit déjeuner de midi, donc n’hésite pas, toi l’étudiant devant ton bol de pâtes, et toi en pause midi devant le micro-onde. 20 minutes d »absurde, de comique, de rebondissements improbables et quelques soucis de moralité enveloppés dans une vision du futur passéiste exquise. Enfin oui vous connaissez quoi.

 

3.Arrested development

Sans titrePilier de la série d’humour avec famille détraquée que je ne connais que depuis peu , ce n’est pas tant le niveau RVB que j’ai regardé ici, mais juste l’incroyable nombre d’électrons libres drôlesques. Mines d’or du n’importe quoi, particulièrement les saisons 2 et 3 ( j’ai bizarrement eu un peu de mal au début) chaque personnage à un fonctionnement propre qui paraît étrangement cohérent quand on en regarde beaucoup d’affilé. Comme appeler son fils Georges-Michael.

Et je ne rentrerai pas ici dans le débat des saisons, la 4  je ne l’ai pas  encore finie.(erk)

 

4 .Community

Sans titreUne des séries comiques événement de ces dernières années (déjà 4 ans les gars) , un peu comme Big Bang Theory , sauf qu’elle a la prétention d’aller plus loin que le format sitcom , ce qui est parfois tout à fait réussi, mais qui s’essouffle assez rapidement. Cependant elle dispose de toute la panoplie de private-jokes/phrases cultes et personnages parfaitement saugrenus,  qu’on attend pour notre plus grand plaisir. Son souci? Les bon sentiments à l’américaine. Elle aurait été anglaise, ça aurait été parfait.

 

5.Evangelion

Sans titreBon d’accord, c’est pas vraiment « Amour Gloire et Fun »; mais cette série est tellement dépaysante que j’avais envie d’en parler.

Ici plus vraiment d’humour, au contraire. Ça ne l’empêche pas de te plonger ailleurs en un rien de temps. Classique de l’animé japonais, scénario de science-fiction post-apocalyptique, extrêmement beau dans sa finesse narrative qui provoque encore débats et énigmes. Puis je suis sensible surtout à l’ esthétique des Anges et aux décors. Un bel animé japonais de 26 episodes quoi.

 

 

EVIL TIME

ATTENTION le bon goût n’est plus assuré après cette ligne. Parce-que même les séries les plus mauvaises sont bonnes. Ou presque.

 

 

6. Glee

Sans titreAhhh ben je parlais de couleurs à en décoller ses rétines et de mauvais goût, je vous avais prévenu. Ici, même le son est agressif. Cette série marque quand même son temps, on en a tous entendu parler, et si elle plaît aux midinettes elle est aussi pleine d’un cynisme (certes très esthétisé ), mieux compris quand on se rend compte que deux des créateurs sont à l’origine de Nip/Tuck et l’un d’eux d’American Horror Story. Bref, de la série capitaliste au budget faramineux, coulée sous de la très très mauvaise pop bien mise en boîte, des tonnes de maquillage et de bons sentiments. Y’a même des chorégraphies. Ça pique, hein?

 

7. Une nounou d’enfer

Sans titreCelle-là, pour avoir une partie nostalgique du « vulgo-juif-américain-des-années-90 » qui démarrait à l’heure du repas, celui où beaucoup de parents se précipitaient pour changer de chaîne. C’est très mauvais, tellement fait pour être drôle que ça le devient un peu.   Et qui ne se souvient pas de l’ensemble moulant léopard et du rouge à lèvre de Fran. Et de sa mère. Si on est pas dans l’AMOUR et le FUN là, on y est  plus ! Bref, certainement affectif comme intérêt, mais pas que.

 

8. The Carrie Diaries

Sans titreDonc, ça, c’est absolument à éviter. Même si vous détestez votre petite soeur de 12 ans qui vous pince les tétons en criant « pouet pouet », ne la LAISSEZ PAS DEVANT L’ENFANCE DE CARRIE BRADSHAW. JAMAIS. NON.   NON.

 

 

9 .Etalon noir

Le petit favori. Aucun commentaire nécessaire devant ce générique :

Et comme je le dis toujours, je m’en retourne à mon pain de sel.

 Poney 1er

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire