daredevil

Non contente de produire un bon paquet de merdes, la télévision française a du mal à diffuser les bonnes séries étrangères. Qu’il s’agisse d’un manque de communication quant aux diffusions, des horaires de ces mêmes diffusions ou encore de l’impossibilité de les regarder en version originale (HD1 avec Community je vous hais, de toutes les fibres de mon corps), on ne peut pas dire qu’on soit gâtés quand il s’agit de se distraire avec des programmes de qualité. Et encore, c’est sans compter sur le fait que certaines séries ne passeront tout bonnement jamais sur nos chaines nationales. Alors oui, il y a internet, le streaming, le téléchargement (légal ou illégal) et les infos sont disponibles si on cherche un minimum. Il est cependant tout à fait possible et logique que vous passiez à côté de véritables chefs-d’oeuvre du petit écran, sans le savoir. J’ai moi-même raté quelques bijoux par manque d’attention et d’infos. Comme quoi, nul n’est parfait.

 C’est pourquoi ITMM vous propose cette petite séance de rattrapage. Et quelques heures/jours d’isolement devant votre ordinateur/télévision évidemment.

Les Drama

 On va commencer avec le genre qui offre le plus de programmes et qui peut presque paraître un peu « fourre-tout » : le drama. Généralement, le drama dure minimum 40 minutes par épisode et n’est pas fait pour se marrer. On peut retrouver des enquêtes policières, des analyses plus ou moins profondes des rapports humains ou familiaux, des intrigues politiques voire même un peu de science-fiction/heroic fantasy… De nombreuses possibilités qui ne peuvent être développées de manière exhaustive au final. Soyons clairs et concis, faisons des choix, ne gardons que le meilleur. En toute subjectivité bien entendu.

 ////////////////////////////

Peaky Blinders

 

Episode 1

C’est quoi ?

Bon, pour celle-là on triche mais plus on parle avec les gens qui nous entourent et plus on se rend compte que peu ont eu la chance de voir ce programme en tout point parfait.

On a ici à faire à l’épopée d’une famille de gangsters à Birmingham à partir de 1919 et du retour de la Guerre de Thomas Shelby, leader charismatique d’une fratrie qui va connaitre pas mal de hauts et pas mal de bas. Le tout au gré des ambitions plus ou moins démesurées de ce dernier.

Avec qui ?

Cillian Murphy, Sam Neill, Paul Anderson…

Pourquoi on regarde :

Pour l’atmosphère à la fois contemporaine et classique qui envahit tout le show télévisé. Un classicisme magnifié par une mise en scène en tout point parfaite. On aime évidemment le personnage principal, Thomas Shelby, Heinsenberg en quête d’espoirs vains et torturés par ce qu’il a déjà fait et ce qu’il va devoir faire. Le jeu de Cillian Murphy n’est évidemment pas étranger à l’amour que l’on peut porter à ce dernier. On adore forcément la bande originale qui fait la part belle au travail de Jack White (en solo et avec tous ses groupes), à P. J. Harvey, à Arctic Monkeys, entre autres… La modernité au service de la classe. La nervosité de la mise en scène au service de sujets qui ont aujourd’hui un siècle. Et on ne peut rester insensibles à la très belle surprise qui se glisse au sein du casting de la saison 2.


Rectify

rectify

C’est quoi ?

Daniel Holden est rentré en prison à 18 ans, accusé du viol et du meurtre d’une jeune fille et condamné à mort. Un rebondissement dans les analyses ADN lui permet, 19 ans plus tard, de pouvoir sortir. La série se penche sur son retour à la « vraie vie », à sa réintégration à un système qu’il a oublié et aux regards de ceux qui le pensent toujours coupable…

Avec qui ?

Aden Young, Abigail Spencer, Adelaide Clemens…

Pourquoi on regarde :

Pour la poésie qui habite chacune des scènes, pour la puissance des sujets abordés, pour la mise en scène virtuose qui permet de se passer de mots la plupart du temps. Et pour Aden Young…LA révélation, le mec qui sort un peu de nulle part et qui bouffe l’écran, qui nous fait douter par un simple regard. Un personnage capable de nous faire sourire, sincèrement, puis pleurer, tout aussi sincèrement.


Bloodline

bloodline

C’est quoi ?

La famille Rayburn fait autorité au sein de sa communauté. Les parents vivent leurs vieilles années en tant que propriétaires d’un complexe hôtelier, John est shérif, Meg est avocate et Kevin, le benjamin, gère une marina. Le tout dans la même petite ville côtière de Floride. Les choses prennent une toute autre tournure lorsque Danny, frère aîné et brebis galeuse de la famille, fait son retour dans les environs… Et on ne peut vraiment pas en dire plus…

Avec qui ?

Kyle Chandler, Ben Mendelsohn, Linda Cardellini, Sissy Spacek, Sam Shepard…

Pourquoi on regarde :

Au départ on regarde pour retrouver le coach Taylor de Friday Night Lights, parce qu’il nous manquait. Et on se retrouve à aimer cette famille, à la détester, à avoir peur pour elle, à lui souhaiter le pire, à se demander ce qui peut lui arriver de pire, de mieux…Et on aime Danny, cet outsider dont on se demande bien ce qu’il a pu faire pour être autant détesté par ceux qui l’entourent. On se met à sa place, on le comprend. On cherche à savoir ce qui le fait tenir, ce qui l’a fait revenir et ce qui peut bien le pousser à rester. La série alterne entre le drame familial et le thriller, toujours avec maestria. Les sentiments sont confus mais sont bien là. Et la mise en scène, évidemment (mais bon, toutes les séries abordées dans cette article ont en commun une mise en scène quasi-parfaite)…


Daredevil

C’est quoi ?

La même histoire que dans le film avec Ben Affleck mais en bien écrite/jouée/mise en scène. Soit un justicier aveugle depuis son enfance, avocat le jour et « super-héros » masqué la nuit.

Avec qui ?

Charlie Cox, Vincent d’Onofrio, Rosario Dawson, Elden Henson…

Pourquoi on regarde :

Parce que depuis Batman : The Animated Serie on avait pas vu une bonne série de super héros. Que celle-ci semble avoir le potentiel pour un univers étendu et que tout y est bon. Les combats sont magnifiques, les personnages intéressants et l’esthétique de belle facture. Pas grand chose à dire, on est vraiment dans le qualitatif. Le rythme est soutenu, les intrigues passionnantes et on nous en dit assez dans chaque épisode pour que l’on ne frustre pas tout en nous donnant envie de voir la suite (coucou Game of Thrones ! ). La très belle surprise de cette rentrée. Surprise dans le sens où l’on n’en attendait pas forcément quoi que ce soit de précis. Et puis bon, surtout, on s’aperçoit que ce super-heros n’est pas simplement la grosse merde interprétée par Ben Affleck dans un film qui avait tout de honteux…


Celle qui vient d’arriver, qui n’a offert pour le moment que deux épisodes mais que l’on suivra, avec la plus grande attention :

//////////////////////////////

Wayward Pines

wayward pines

C’est quoi ?

Un flic doit se rendre à Wayward Pines pour retrouver d’anciens collègues toujours pas revenus de mission. Arrivé sur place il a un accident de voiture et se réveille à l’hôpital. Problème, il lui est impossible de repartir. Personne ne semble effectivement disposé à coopérer. Surtout pas la police…

Avec qui ?

Matt Dillon, Carla Gugino, Juliette Lewis, Terrence Howard… Produit par M. Night Shyamalan qui a même réalisé le premier épisode.

Pourquoi on a commencé à regarder (et on va continuer) :

Pour le retour de Shyamalan à un projet qui semble de qualité, intriguant… Même si le scénario a un air de déjà-vu, on a tout de même envie de savoir où tout cela peut mener. Le casting est de premier choix également et on est contents de voir que Dillon peut encore trouver du travail en 2015. Et même plutôt très bien jouer. On aime cette ambiance à la Twin Peaks, cette sensation paranoïaque que personne n’est là pour aider le personnage principal. Et après le peu que l’on ait vu on se rend compte que l’on part sur des variantes très agréables de ce que l’on pensait déjà connaitre. On ne peut qu’en être satisfaits, de toute évidence. On attend la suite avec impatience et on espère ne pas être déçus. Cela serait triste parce qu’en attendant les retours de Hannibal et True Detective on a pas grand chose à se mettre sous la dent en terme de drama…

                                                                                           

Les Sitcoms

 Le drama et ses pépites évacués passons à l’autre genre qui comporte le plus de programmes télévisés en son sein : la sitcom. Avec un format plus court et généralement plus nerveux c’est surtout pour se marrer qu’on la regarde. Friends avait relancé le genre et a vu des centaines (des milliers) de petites soeurs débarquer. Avec plus ou moins de réussite évidemment. Mais dans la multitude de programmes il y a du bon, de l’excellent même. Que l’on parle de The Office, Parks and Recreation, Modern Family ou encore Louie un constat se dégage : le mockumentary (faux documentaire avec ses moments face caméra, ses introspections et son côté totalement meta) est dans la place. On peut même dire, sans aucune retenue, qu’il s’agit actuellement de ce qui se fait de plus drôle à la télévision. Et voilà que 2015 débarque avec ses gros sabots et remet tout ça en question. Les trois séries les plus drôles de cette année changent la donne. Enfin, les plus drôles… Cela n’engage encore une fois que ma parole.

////////////////////////////////////

The Last Man on Earth

 

the last man on earth

 

C’est quoi ?

Phil Miller est le dernier homme sur Terre. Comme le ferait tout un chacun il cherche à savoir si d’autres survivants subsistent ( à quoi, on ne le sait pas…) mais surtout à profiter de sa solitude. Ce qui donne lieu à pas mal de situations dans lesquelles on se reconnait tous, forcément.

Avec qui ?

Will Forte

Pourquoi on regarde :

Pour le concept lui-même qui intrigue. Comment tout cela peut-il évoluer ? Où allons-nous avec ce genre de scénario? On aime aussi énormément Will Forte qui fait tout en ce qui concerne ce show. Auteur, créateur, acteur principal… On se prend à vouloir être à sa place, à se demander ce que nous on aurait fait dans ce cas précis. On ne peut cependant pas en dire plus au risque de dévoiler certaines choses que vous ne voulez pas (encore) savoir…


Man Seeking Woman

man seeking woman

C’est quoi ?

Josh Greenberg s’est fait larguer par une fille avec qui il était depuis le lycée. En toute logique il cherche quelqu’un pour la « remplacer » et multiplie les rencards, les situations gênantes et…plein de trucs bizarres. Chaque épisode est une nouvelle aventure, forcément.

Avec qui ?

Jay Baruchel, Eric André…

Pourquoi on regarde :

Pour l’absurdité des histoires de chaque épisode. Pour l’absence de limite que ce postulat de base pose, d’entrée. Pour des guests exceptionnelles telles qu’Adolf Hitler, un troll, des dieux grecs, un pénis extraterrestre…Aucune limite qu’on vous dit. Et un humour qui plaira au fans de South Park et d’absurde. Le trésor caché des séries comiques. Un truc que vous ne verrez jamais à la télé française pour le coup.


Unbreakable Kimmy Schmidt

unbreakable-kimmy-schmidt

C’est quoi ?

Kimmy Schmidt, 29 ans, a vécu dans une secte (dirigée par un gourou leur ayant fait croire à l’apocalypse) avec trois autres jeunes femmes pendant 15 ans de sa vie et se retrouve sauvée puis part vivre à New-York. La série repose sur la découverte du monde tel que nous le connaissons par une jeune femme ayant gardé sa naïveté d’enfant. Un peu comme Rectify en fait. Mais en drôle.

Avec qui ?

Ellie Kemper, Jane Krakowski… Et surtout Tina Fey à la création/production.

Pourquoi on regarde :

On a découvert Ellie Kemper dans The Office et on l’a adorée. Et surtout, Tina Fey est de retour à la création d’un projet original. Et ça, ça ne peut que nous faire plaisir. Deux des femmes les plus drôles des années 2000 dans un projet commun c’est suffisant pour jeter un oeil à cette série toute fraîche et plutôt bien décalée.

Arnaud


Laisser un commentaire