Que vous soyez salarié, étudiant, lycéen, chef d’entreprise, pigiste, intermittent ou même en recherche d’emploi, il va bien arriver un moment où l’été va s’arrêter pour vous, vous forçant, la mort dans l’âme, à reprendre ce que vous faisiez avant de glander sur la plage à la montagne ou encore devant les Jeux Olympiques (car oui, ces seules trois solutions sont recevables). Le compte à rebours est lancé et les plus chanceux d’entre vous retrouveront ce fameux « rythme de travail » bien plus tôt qu’ils ne sont pour l’instant en mesure de le réaliser.

Alors quelles sont les solutions qui s’offrent à vous en attendant l’inéluctable instant où votre réveil sonnera avant 11h du matin ?

Rester prostré en position foetale dans un coin de votre appartement en pleurnichant  » Non, je veux pas y aller, je suis malade » ? Se créer un calendrier de l’avent relevant davantage du masochisme que de la logique pure ? Ranger toutes ses petites affaires, bien se préparer et se la jouer clean et straight edge jusqu’à la rentrée comme le dernier des fayots ? Se foutre en l’air comme Patrick Dewaere ?

Non, la solution est simple, elle est devant vous depuis le début et ne vous demandera pas beaucoup d’efforts : Profitez du temps qu’il vous reste, faites tout un tas de trucs et arrêtez de déprimer. Vous direz que c’est facile à dire et on vous répondra que c’est même facile à faire.

Suivez le guide et soyez attentifs. Vous pouvez même prendre des notes.

 

Votre Playlist Musicale

C’est bien connu la musique adoucit les moeurs et en cette fin de mois d’août n’a-t-on pas tous besoin d’un peu de douceur histoire de relativiser l’inéluctable retour à la « vie normale » qui nous guette ? Ceci est une question rhétorique à laquelle la réponse est évidemment oui pour ceux qui se demandaient réellement ce qu’il en était. Alors en cette fin de mois d’août quoi de mieux que de commencer par écouter un son fait pour une jolie fin d’après-midi, en terrasse, au bord d’une piscine ou même chez soi, avec quelques potes et un ventilateur, un verre de boisson fraîche à la main. De l’alcool est préférable, autant profiter à fond. Dans cette situation, un groupe que l’on suit et aime depuis maintenant au moins cinq ans saura faire l’unanimité auprès de vos amis et de vos grands-parents. Frais, dispos et particulièrement adaptés à la décontraction totale, Naïve New Beaters a même eu la riche idée de sortir un album tout récemment. A la Folie est dans les bacs depuis quelques toutes petites semaines et on ne peut que trop vous conseiller de vous lancer à corps perdus dans ce disco/rock/electro bordel dans la lignée de leurs autres opus, Wallace et La Onda. Comme un joli fond sonore pour une fin d’été que l’on voudra plus dansante et positive que nostalgique et dépressive. Un courant d’air frais en pleine canicule, un Mister Freeze en bord de mer, un… Vous avez saisi l’idée normalement.

Cependant, il est de notoriété publique qu’après la montée de positivisme vient souvent la redescente, le mauvais moment à passer, celui où l’album se termine et où l’on pense à nouveau à ce patron, à ce dossier, à ces cours qui reprennent ou au fait que l’on aura pas plus de boulot en septembre qu’en juin. Dans ces moments précis nous ne restons qu’humains et avons cette irrépressible envie de taper un peu sur tout ce qui bouge, de gueuler un bon coup contre on ne sait trop quoi. Votre chance dans ces instants c’est qu’à été créé un courant musical particulièrement adapté : le hip-hop (à lire avec une voix de suspense/révélation choc) ! Votre autre chance c’est que pas mal d’artistes font le taf ces derniers temps et que vous allez pouvoir balancer un gros Dusky feat Wiley avec leur dernier titre, Sort it Out Sharon. Le titre, sorti il y a une dizaine de jours, ne réinvente pas le grime mais a le mérite de bien tout défoncer sur son passage.

On parlait de références du rap game et comment ne pas évoquer l’un de ses darons. Peut-être trop dispersé pour ceux qui suivent davantage les actus des magazines people que la musique elle-même, Kanye West n’en demeure pas moins l’un si ce n’est le plus gros producteur de son hip-hop de ces  dix dernières années. Toujours une grosse démarche artistique pour lui et des sons de plus en plus durs, difficiles à appréhender pour le grand public mais qui changent à chaque fois la face du rap pour un moment. Faiseur de modes peut-être plus que musicien (et encore), Kanye a toujours un coup d’avance et c’est lui qui décide aussi du suivant. Pour le clip de Wolves on notera un énorme taf en terme de direction artistique et en ce qui concerne le morceau lui-même ben…on vous laisse vous faire votre idée mais, spoiler alert, gros couplet vers la quatrième minute.

Après un hip-hop que l’on pourrait qualifier de consensuel voire grand public il est temps d’accélérer le rythme de votre soirée. Il est environ 23h, les esprits s’échauffent et on vous demande de passer un bon morceau bien gras, bien electro. Vous sortez d’une sélection plutôt rap et vous avez besoin d’une transition. Outre un bon paquet d’autres morceaux de Kanye West (et tout particulièrement Black Skinhead, le plus grand de tous) il y a de nombreux artistes qui proposent exactement ce que vous recherchez. A Tribe Called Red est le son qu’il vous faut. Gros coup de coeur de la rédaction en ce qui concerne le morceau R.E.D. avec Yasiin Bey (anciennement Mos Def) et Narcy aux vocals. Un mélange assez fou de hip-hop, d’electro pleine de bass et de rythmes « native americans » traditionnels. L’occasion pour vous de faire découvrir à un public médusé ce supergroupe plein de références et d’inspirations puissantes. Mystique. L’album sort le 16 septembre et on en reparlera, promis.

 

Maintenant que vous êtes tous bien chauds et que vous avez totalement oublié cette connasse de rentrée qui vous guette il est temps d’accélérer encore un peu plus et de partir dans de la musique électronique pure. Quoi de mieux pour commencer que de la bonne vieille « french touch » et ses pionniers, Cassius. Toujours actifs, toujours talentueux, toujours présents sur pas mal de dates même s’il se font discrets et ne sont que rarement cités, les deux gars assurent toujours autant et nous offre un son de vacances dans tout ce que cette appellation peut avoir de plus noble. Une collab’ avec Cat Power, un track très beachy, tout en fraîcheur et qui amorce par conséquent une soirée faite de bonheur et d’oubli de soi. Pas leur meilleur titre mais une mélodie qui accroche et donne envie de rencontrer Molly la douce, une dernière fois avant de retrouver Jean-Jacques, le DRH.

 

On reste dans le son français avec une collaboration qui ne date pas d’hier mais qui fonctionne toujours et qui file une pêche bienvenue fin août. Quand des mecs plein de bonne volonté et de talents signent sur le même label on espère qu’ils voudront bosser ensemble et c’est précisément ce qu’il s’est passé avec La Fine Equipe et Fakear pour un résultat à la hauteur des attentes. Une valeur sûre avant de tenter un truc pour finir la soirée…

 

Bien entendu tous les morceaux évoqués ici ne sont que des idées, des bases de travail. On se doute bien que vous n’allez pas faire une playlist de 5 ou 6 pistes. Quoi qu’il en soit, maintenant que votre auditoire est en bonne condition, prêt à bouger dans une grosse soirée de votre choix il est temps de tenter une expérience et de voir leur niveau de motivation général avec cette nouveauté (sortie aujourd’hui donc plus récent c’est compliqué) pour le moins étrange et inattendue. Mr. Oizo is in da place et il est venu avec un pote. Pas le genre de pote que l’on a envie de voir en soirée mais qui se ramène parce qu’il connait quelqu’un d’important. On sait que Dupieux est un gros troll mais là c’est de mieux en mieux et le pire ben…c’est qu’il est pas mal ce titre. Chacun ses goûts hein mais là pour le coup on dirait une vraie collaboration, un vrai truc produit à quatre mains plein de complémentarité. Pour ce qui est de la petite expérience on vous conseille de laisser vos potes se lâcher, danser (mal) et gueuler un bon coup, d’attendre un peu puis de leur dire que c’est du Skrillex.

 

Cependant on sait à peu près tous que même si l’on a une bonne sono chez soi le meilleur moyen d’écouter de la musique c’est encore en live. Que ce soit en festival ou dans des salles de concert on peut toujours trouver de tout et le mois précédent la rentrée ne fait pas exception.

 

///////////////////////////////////////////////

Vos Evénements Musicaux

Bien évidemment il y a des centaines d’événements musicaux à recenser en cette fin de mois d’Août mais chacun conviendra qu’il était impossible de tous les évoquer dans un article qui n’a pas vocation à devenir une encyclopédie. On se contentera donc de vous livrer une petite sélection pas dégueulasse histoire de finir en beauté un été qui, on l’espère, aura malgré tout été propice à quelques belles sorties en festivals et concerts pour vous (si vous aimez ça évidemment, dans le cas contraire, oubliez tout ce que je viens d’écrire).

Cette petite liste sera rédigée dans un ordre chronologique, parce que c’est logique (malin).

Commençons donc par la salle que tout toulousain se doit de connaitre et qui a eu la brillante idée de rester ouverte cet été, permettant à ceux qui ne bougent pas assez de chez eux de pouvoir au moins bouger à Ramonville, le temps d’une ou deux soirées, Le Bikini. Avec sa sono monumentale, sa programmation pointue et son public généralement super cool, le Bikini est tout simplement la meilleure salle de concert de Midi-Pyrénées ( je pousserais bien jusqu’à dire du sud-ouest mais je n’ai pas tout vu ou entendu, restons objectifs). Cet été 2016 aura été une sorte d’exception car en plus des habituelles pool-parties on aura eu la chance de voir la salle continuer à tourner lors de certains weekends pour des soirées électro forcément qualitatives et ce n’est pas fini car dès ce samedi soir une nuit Bikini Summer Club vous attend avec au programme Zaltan, Nick V, O. Xander. De la grosse tech, de la bass, ça devrait le faire pour un 20 Août à Toulouse. Tout ça sans oublier que samedi prochain c’est ni plus ni moins que Jeff Mills qui viendra en personne dire au revoir à vos vacances pour un pre-opening de l’Electro Alternativ 2016 (festival dont nous reparlerons en temps voulus).

cabaret vert

Plus loin, plus au nord et dans la région d’origine de votre serviteur, c’est le festival Cabaret Vert et sa programmation toujours au top qui rythmeront le weekend du 25 août à Charleville-Mézières. L’un des derniers festivals de l’été n’a de cesse de grandir et de proposer, dans son cadre toujours aussi magnifique, une affiche qui réunit, entre autres, Bloc Party, Nas, Cassius, Jake Bugg, The Brian Jonestown Massacre, des têtes d’affiche trop chères aussi avec Indochine et Louise Attaque ou encore des révélations à venir comme Grand Morse ou Perfect Hand Crew. Un bon gros festival, tout joli et avec des artistes toujours plus importants, le Cabaret Vert évolue et c’est forcément une bonne chose.

rock-en-seine-10-tips-2

Le même weekend mais moins au nord c’est le désormais grand classique Rock-en-Seine qui vous attend à Paris. Cette année il y a visiblement un camping de prévu, ce qui est une excellente nouvelle pour les « touristes » mais ce qui tape le plus à l’oeil c’est bien évidemment cette programmation hallucinante qui regroupe The Last Shadow Puppets, Iggy Pop, Massive Attack, Foals, Soulwax, Casseurs Flowteurs, Chvrches et tellement d’autres… On regrettera toujours la conception du site du festival en lui-même mais avec de tels artistes programmés on oubliera tout assez vite. Vous serez en ville mais pas vraiment, avec un léger goût de vacances et de bitume, vous écouterez de la pure musique et pendant quelques jours vous oublierez que toute bonne chose à une fin, malheureusement. Sauf si… sauf si vous êtes un.e vrai.e, un.e guerrièr.e, que vous aimez le hip-hop et l’electro, que vous habitez à Marseille ou que vous êtes cap de vous barrer de votre boulot/ville/fac à 16h un vendredi ou tout simplement que vous êtes au chômage ou étudiant.e ( l’un étant juste la continuité de l’autre au final).

Friche

Dans ce cas-là et si vous aimez les lieux magnifiques, anciennement industriels et ressemblant à l’idée que vous vous faites d’une orgie sonore c’est à Marsatac que vous vous rendrez les 23 et 24 Septembre. Alors oui, c’est pas pour tout de suite mais autant anticiper car avec une telle programmation dans un lieu aussi mythique que la Friche de la Belle de Mai il est possible que les places partent rapidement et ça c’est quelque chose que vous ne voulez pas voir arriver, on vous le promet. Cette année le festival marseillais revient à ses origines après une dernière édition exclusivement électro et propose une soirée axée hip-hop le vendredi avec au programme Odezenne, Chinese Man, Ghostface Killah et Raekwon, Alo Wala ou encore Lady Leshurr (et plein d’autres hein, vous inquiétez pas) et une soirée totalement électronique le samedi avec d’énormes têtes d’affiche comme MSTRKRFT, Richie Hawtin, Marcel Dettmann, Thylacine… ITMM est présent depuis deux ans sur place et y retournera cette année avec un plaisir non dissimulé. Le meilleur weekend de l’année c’est toujours là-bas qu’on le passe et cette année ne devrait pas faire exception.

///////////////////////////////////////////////////////////////////

Cet article comporte deux parties et la prochaine sera disponible mardi prochain. On y parlera Cinéma et série tv, histoire d’être bien complets et de vous donner des trucs à regarder avant la fin du monde de l’été.


Laisser un commentaire