‘I don’t do White music, I don’t do Black music, I make rap music, for hip hop kids.’

Nous revoilà au Bikini pour fêter les 10 années d’existence des Airs Solidaires.

A l’affiche, Fils de Plume, Ocean Wisdom et Masta Ace. Damn it, beau mardi hip-hop en perspective. De plus, en quasiment 30 années de scène, Masta Ace n’a jamais joué à Toulouse. Sacré coup de maître des Airs Solidaires pour l’occasion.

Premier impondérable, c’est en direct de l’apéro, chez Babar (un copain membre du Saint-Agne Gang), que l’on apprend qu’Ocean Wisdom, petit prodige du grime à l’anglaise est retenu à Heathrow. C’est le désarroi le plus total. Nous remettons en cause l’hystérie autour de l’attentat de Westminster en supputant plusieurs théories du complot et on se met quand même en route, il reste Fils de Plume et Masta Ace bordel !

A notre arrivée sur place, on nous apprend qu’Ocean Wisdom est remplacé par Mr Funke de Lord of The Underground. On en croit pas nos mirettes mais c’était sans compter sur l’agilité des Airs Solidaires pour nous sortir du banc de touche un vieux de la vieille.

Allons bon, qu’est-ce qu’il fout au parc du canal celui-là ? Welcome Chief Rocka !! Apparemment il résiderait à Paris si l’on en croit son dernier clip sorti en février dernier.

Donc pour ouvrir le bal on nous donne du ‘Fils de Plume’.

Bon c’est mardi soir, il y a des stands contre l’hépatite, les gars nous parlent de leur mère qui prend du crack, bon pourquoi pas, quelle drôle d’idée … Notre rédac’ chef essaie de les interpeller, ils se braquent, le courant ne passe pas. On restera un peu sur notre faim même si on a pas grand chose à leur reprocher si ce n’est qu’ils sont de Balma … nous on veut du lourd, on aurait peut-être préféré Billy Bats et son Club Reefer !

On revient après l’entracte, Mr Funke est chaud bouillant, il balance son premier beat et direct c’est plus crédible. En même temps tous les nostalgiques du hip-hop des années 90 sont fans, le Bikini monte déjà un peu plus en température et se rempli de moitié. Il nous balance un Chief Rocka des familles, notre esprit à quitté Ramonville, il a atterri sur la East Coast !

A l’aise, on enchaîne par l’homme que l’on était venus voir, Masta Ace, le vrai, pour sa grande première à Toulouse à 50 balais. Il nous interprète plusieurs titres de son dernier album, The Falling Season paru en 2016, 15 ans après l’excellent Disposable Arts. La salle est bouillante même si elle n’est pas comble, c’est quand même une belle affluence pour un mardi soir de fin mars.

Pas déçu par la prestation des papis du hip-hop ricain, on repart avec un bout de Brooklyn dans les oreilles, la Mecque du hip hop cela va sans dire. Encore un excellent album de la légende Masta Ace, à écouter et ré-écouter. ‘We must fight for the sake of life, for the sake of our children’ nous dit le prophète du soir.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire