Comme chaque vendredi votre dose de nouvelles marquantes, stupides, gênantes, déprimantes, inintéressantes ou encore culturelles. Parlons politique, parlons sport, parlons média… Mais à notre manière.

– On débute avec de l’humour, du gras, du populaire, du calembour première presse. Vous aimez le cyclisme, la ruralité et vous avez beaucoup de temps à perdre au nom d’un humour made in Bouvard et sa clique? N’hésitez plus, faites comme cet homme qui, dans un accès de folie furieuse a pris la décision de partir de la ville de Parla, aux alentours de Madrid, pour rallier Montcuq, dans le Lot. Oui, ce monsieur a fait 1000 km en vélo pour effectuer le trajet Parla-Montcuq. C’est beau de voir qu’en 2017 il y a des gens qui se bougent.

– Les quadragénaires ne sont pas tous amateurs de bicyclette et certains préfèrent se mettre des grosses races bien fumantes. A Saint-Etienne par exemple, on a encore eu la preuve, s’il en fallait, que le cannabis ça brûle aussi des neurones. Deux quadra donc, s’endorment devant le commissariat de la ville au Chaudron avec ni plus ni moins que dix kilos de bedo dans leur voiture. Bilan : 18 mois de prison. Sans doute qu’une remise de peine sera appliquée pour cause de déficience mentale.

– La semaine dernière s’est terminée avec une nouvelle qui attriste toute la rédaction et ses lecteurs les plus réacs. On le croyait éternel, inoxydable, invincible, dur au mal, assez solide pour mourir sur scène et bien en fait non, Michel Sardou se retire de la chanson et prouve qu’en réalité, depuis le début c’était rien d’autre qu’une grosse feignasse. Alors ça va bien de faire la morale à tout le monde mais quand on est pas foutu de bosser après 70 ans on ferme sa gueule. D’ailleurs il aurait même pu fermer sa gueule depuis 70 ans en fait, quand on y pense. Quoi qu’on aurait du se passer de saillies légendaires, toutes plus racistes, misogynes et homophobes les unes que les autres. Michel, on se serait bien passés de toi mais tu vas nous manquer…

– Pas de retraite officielle mais un bon vieux décès à l’ancienne pour Gregg Allman, figure centrale du rock sudiste, très populaire dans les années 1970. Il est retrouvé mort à son domicile  en Géorgie (l’état, pas le pays). C’est d’ailleurs en Géorgie que s’était formé The Allman Brothers Band, son groupe. Ce dernier avait livré l’un des plus fameux live de l’Histoire du rock, le double At Fillmore East, capté à New York en mars 1971. Agé de 69 ans, Gregg Allman a succombé à un cancer du foie. Une vraie maladie de rockeur.

– La plus-que-parfaite Blanche Gardin étale encore son humour et en fout un peu partout à l’occasion de la cérémonie des Molières. Révélée dans le Jamel Comedy Club, géniale à l’écriture et devant la caméra de l’Inside Jamel Comedy Club (qu’on ne saurait que trop vous conseiller si vous êtes fans de mockumentary et du fait de rire, de manière générale) et actuellement sur scène et à l’affiche de Problemos d’Eric Judor, elle profite de la remise de prix qui lui était confiée pour balancer sur le monde des arts et plus particulièrement sur Roman Polanski (sans jamais le nommer cependant). Humour noir, glauque et engagé, Blanche a un style bien à elle et ce n’est pas le fait d’apparaître en direct sur le service public qui allait la bloquer. Jugez plutôt avec cet extrait de son discours :

« Quand j’étais petite, j’adorais être sur scène avec mes camarades, surtout que sur scène, le metteur en scène pouvait pas nous toucher. […] Mais c’était un metteur en scène génial. Parce qu’il faut savoir séparer l’homme de l’artiste. D’ailleurs c’est bizarre cette indulgence qui ne s’applique qu’aux artistes. Par exemple, on ne dit pas d’un boulanger « Oui, d’accord, c’est vrai, il viole un peu des gosses dans le fournil mais bon, il fait des baguettes extraordinaires! »

– La minute sexiste de la semaine nous vient de chez nos voisins puisque c’est l’Université Libre de Belgique qui nous l’offre gentiment. A l’occasion de la remise de diplômes des étudiants en médecine la direction de l’université invite ses étudiantes à revêtir une jolie robe, avec un joli décolleté. Nous sommes donc en 2017 et visiblement se taper 10 ans d’études pour devenir médecin ne suffit pas à obtenir son diplôme comme n’importe quel garçon, il faut aussi montrer ses seins.

– La palme du glauque revient à une habitante des Landes qui cachait le corps de sa mère décédée depuis 7 ans dans un congélateur. Pas de recettes de cuisine bizarre, juste la volonté de continuer à toucher la retraite de maman. On apprécie le geste en semaine de fête des mères mais ça reste un peu crado, même pour 1900 euros par mois.

– Twitter trop vite peut poser problème, surtout quand on est président des Etats-Unis. Donald Trump invente le mot « covfefe » et se retrouve évidemment au coeur d’un énorme buzz sur les réseaux sociaux. A ITMM on a un peu cherché ce que ça pouvait bien vouloir dire et pour l’instant on ne vous cache pas qu’on est plutôt dans le flou.

– L’été arrive et comme tous les ans s’amènent avec lui son lot de festivals musicaux. C’est peu dire que chez ITMM tout le monde est sur le pied de guerre, prêt pour les températures de l’extrême, les programmations éclectiques, les têtes d’affiche, les sites plus ou moins bien agencés, les organisations plus ou moins bien organisées, les longs trajets en covoit ou en train, l’alcool tiède, les tentes Quechua et autres paradis artificiels de bon aloi aidant à la consommation de musique jusqu’à 6h du matin. Cette année ITMM devrait couvrir une dizaine de festivals, du plus intimiste et secret à la grosse machine parfaitement huilée. Certains rédacteurs ont déjà commencé leur chemin de croix car vous avez pu nous croiser aux Nuits Sonores (Lyon). A partir d’aujourd’hui nous nous démultiplions et sommes visibles au Weekend des Curiosités ainsi qu’au K-Live, à Sète. Juin commence à peine et déjà nous attendons avec impatience Marsatac (Marseille) et Garorock (Marmande). Pour ceux qui nous suivent depuis un moment, rien de surprenant tant ces deux festivals font désormais partie de l’Adn d’ITMM et tant il est hors de question de les rater. Des live reports, interviews, relais sur nos différents réseaux sociaux sont à venir donc pas d’inquiétude, si vous ne pouvez vous y rendre vous pourrez toujours le faire croire en nous lisant.

– La nouvelle la plus incroyable de la semaine, peut être même de l’année à laissé toute la rédaction d’IntheMorning Mag sous le choc. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris que notre idole, notre modèle, notre maître à penser, Jean-Vinz’ Placé mettait ses ambitions ministérielles entre parenthèses pour le quinquennat Macron. Lui qui a tant fait pour la semaine d’ITMM, repoussant sans cesse les limites de la dignité et de l’honneur vers des profondeurs insoupçonnées nous quitte. Que va devenir la semaine d’ITMM sans sa sombre merde préférée ? Merci pour tout Jean Vincent, salut l’artiste.

– Restons dans la catégorie sombres merdes pour finir avec Donald Trump (heureusement qu’il nous reste Donald d’ailleurs) qui annonce au calme que les USA se retirent de l’accord de Paris sur le climat. Décidemment une grosse semaine pour Trump qui semble déterminé à être toujours plus ridicule et dangereux. On aurait bien fait une vanne mais là c’est compliqué de continuer à rigoler…

 

 

Et bon week-end à tous ! On vous apprécie.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire