Ecrit par ANTONIN

Embarquez pour le voyage le plus rutilant de votre vie à bord de la Douce, charmante jeune femme de 2500 CV et 89 tonnes, roulant à plus de 160 km/h et conduite par le dessinateur belge François Schuiten. Vivez la plus incroyable des aventures à travers quatre-vingt et une pages remplies de suie aux traits envoûtants.

Deux ans de travail, un dessin en noir et blanc époustouflant qui sent bon le charbon, la sueur et la suie des chemins de fer, mais aussi la haute technologie.

François Schuiten a pris la poudre d’escampette le temps d’un album solo pour dessiner sa passion : les locomotives. Pas n’importe laquelle : la Type 12, monstre rutilant, championne de vitesse en 1939 avec 165 km/h. Le trait est fin, subtil, tout en gardant une rudesse propre au monde des cheminots. Un dessin grandiose en clair obscur, peu abordable pour tout public, qui rend aussi bien l’acier lourd que la brume légère. Nous sentons le trait du passionné, non pas celui du best-seller, et ça fait du bien !

François Schuiten nous raconte l’incroyable histoire d’amour entre Léon Van Bel, un cheminot mécanicien et sa « Douce ». Le monde est en plein changement, le progrès poussé par des forces politiques au-dessus de tout, cherche à remplacer ces locomotives par d’arrogants téléphériques. Les rails deviennent de moins en moins praticables à cause des nombreuses inondations apparues comme par magie. La locomotive sera retirée à Van Bel qui fera tout pour la sauver de la casse, accompagné dans son combat, par une silencieuse et jolie fille au caractère bien trempé. Belle métaphore d’une Douce sans voix, mais non sans âme, qui calme son vieux cœur brûlé.

Dans cet album, François Schuiten reprend les thèmes élaborés dans les Cités obscures. Ces villes parallèles imaginées avec le scénariste Benoit Peeters. Ressemblant aux nôtres, accessibles par des portes cachées, elles sont le reflet de la folie urbaniste des hommes. Dessinées avec un style aux perspectives hallucinantes, habillées d’art déco et art nouveau, elles mettent en scène les hommes en prise avec un progrès non maîtrisé.  L’album Brüsel et le documentaire « Dossier B », qui mêle témoignages mythiques et réels, en sont les meilleures illustrations.

Si Schuiten reste dans son univers de prédilection en plantant son décor dans un monde rural en déclin, effacé par une modernité sournoise, il innove radicalement en mêlant deux styles improbables : La bande dessinée et la haute technologie. Sous vos yeux ébahis, grâce à votre webcam, la mythique Type 12 sort de votre bande dessinée par un procédé de réalité virtuelle mise au point par Dassault Système.

La Douce reste un plaisir fait de carton et de papier. Pourtant, voir revivre une locomotive qui, sûrement, ne roule plus nulle part dans le monde, surprend et émerveille même les plus sceptiques.

Mon coup de cœur de la semaine !

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire