Grosse association annoncée avec des vrais scratcheurs, de vrais instruments, de vrais MC’s, de vrais beatmakers, du vrai flow. Les ingrédients sont là, on n’a plus qu’à apprécier la VRAIE recette.

Résultat garanti 1000% HIP HOP, on accroche directement.

En partant de la maison, le temps d’apprécier Long Arm of Filling, cette version encore plus onirique du titre phare des Looptroop faisant un gros majeur levé à la répression des hommes au costume bleu, celle-ci, orchestrée par Dj Embee, prend encore plus de puissance quand elle est appuyée d’un saxophone qui court tout le long de l’instru. Sans doute une des raisons qui m’a amené à découvrir la puissance des instruments de la musique à la note bleue et m’égare de celle dites binaire.

 

KILOTONE

Que vous dire ? Kilotone commence le show…

Le collectif Kilotone nous offre ça dès le début. Un sax en pleine gueule sur une grosse instrumentale. En plein dans la face avec toute une équipe de zikos et Mc’s. Et ça commence fort. Désolé mais en tant qu’ « hip-hopiste », on n’a pas trop l’habitude de l’instrument. Évidemment qu’on maîtrise parfaitement bien les bons samples poncés à la MPC mais on oublie la puissance qu’un instrument peut délivrer. C’est lourd, très lourd (presque autant que se faire appelé Pé-ju pou se rajeunir en politique).

Au démarrage, on regrette un peu que la salle soit vide et ait du mal à se remplir par rapport au show qui arrive. Certes, cela tombe un lundi mais on se doute très bien de la hauteur de la prestation qui arrive et tant pis pour mardi. Cependant après un brève interlude d’introduction, Yous MC n’hésite pas à ouvrir le bal en se plongeant tête baissée dans la fosse pour combler/combattre le vide qui les sépare du public et faire bouger les têtes. Du flow, de l’aisance, un réel groove. Autrement dit, un vrai MC qui permet de créer spontanément de l’interactivité et du lien entre les zulus puristes présents. Point NON négligeable à l’heure d’une industrie complètement tourettisée du rap game et c’est exactement ce qu’on demande. La machine est lancée et ça tourne rond sur le sillon. Le voyage commence.

Please fasten your seat belt & be ready to take off.

Yo.

Pour commencer, on apprécie les solos des groupes qui composent le collectif Kilotone. Pas des moindres, avec du Droogz Brigade, de l‘Omerta Musique (absent), du Dawa Deluxe,et du TFC. On y dépeint les tableaux, sombres et oppressants, de différentes atmosphères travaillées avec concision. En effet, la force des instruments assoit considérablement le phrasé des MC’s et les propos des lyrics tout en rendant la prestation totalement cohérente avec un magnifique hommage à Mr Chill et ce jusqu’à l’arrivée du TFC, car c’est bien de lui dont il s’agit. Tout le monde l’attend. Ce match des 8 Mc’s en furie de freestyle sur des instrumentales putain dignes de ce noms, c’est ce que tout le monde désire. Le répertoire est lourd, on prend des grosses prods dans la gueule, de Still Dre à That’s my people, c’est sûrement ce qui va chatouiller les oreilles de Marco Polo et le réveiller.

A.F.R.O. Polo

Alors certes, on est venu voir un adolescent, enrobé de belles lunettes et qui a des allures de Dustin de Stranger Things certes mais au flow percutant. D’ailleurs son nom, A.F.R.O. ne vient pas de sa coiffe mais de l’acronyme pour « All Flows Reach Out », plutôt pour la puissance de son flow qui dépasse les barrières car c’est bien pour ça qu’on est là. Rappelons que ce jeune, teen de 18 ans, a été repéré sur le contest de RA the Rugged Man sur ce magnifique titre phare de The Definition of a Rap Flow.

Après tout ce que je viens de vous dire,  je n’y comprends rien, un californien qui sonne new-yorkais, un minot qui sonne vieux, une relève qui prolonge les classiques des 90’s…j’y perds mon latin (ou mon grec comme dirait un chinois), pas de blagues racistes.

On enchaîne bien motivés avec la fournée US et A.F.R.O. Polo. Pas trop de mal à changer de langue vu que le flow est présent. Il nous livre exactement ce qu’on attend avec du lourd, Long Time Coming (ce n’est pas juste parce que ce sample est une tuerie), mais le track ici est bien plus entraînant, du bon Boom Bap positif parfaitement opérationnel pour secouer la tête dès l’introduction. Le show est carré, un show à l’américaine, tant même que le son crache, Marco Polo sature les bass. Le jeune prodige, nous fait comme l’étalage de son talent, en assurant le débit de flows, rapides et acérés, de freestyles. On y découvre même les talents de ventriloque d’A.F.R.O. sur les classiques US, et on se demandera même l’utilité patriotique de cette démarche ? En tout cas ça balance de l’ancien, des valeurs sûres, et c’est toujours bon de prendre du Rakim dans la gueule.  Cependant cela reste court pour le show, surtout quand cela est entrecoupé d’un autre MC, (venu pour combler ?) mais heureusement que les prestations sont à la hauteur des attentes.

Conclusion

Si la comparaison à Stranger Things reste viable, ce n’est pas de l’apparence dont on parle mais bien de son énorme potentiel qui est prêt à nous amener dans d’autres dimensions. Oui, tout cela pour vous dire que c’est bien du hip-hop dont on parle, pas celui qui est formaté mais celui construit de choses élémentaires où l’essence domine, celui où l’on fait de grandes choses avec des petites. Alors, on se rappelle de la prestation du collectif Kilotone pour la 1ère partie des Airs solidaires qui était une tuerie, parfaitement installés sur leurs canapés de façon confortable pour eux et le public mais surtout par respect pour valoriser la place des musiciens. Ce soir, on regrette la touche goujat de Fadah absent et la version Un Jour Dans la Vie d’un Fou entendue à la fête de la musique sur le sample de Sinatra qui frappe. Ici, on est en mode intimiste, beaucoup de gens se connaissent, c’est totalement appréciable, on a juste envie que la famille s’agrandisse pour les prochaines réunions.

Ça kick sec et c’est ce qu’il nous flow.

MERCI à Dj Vega, Retro Future & le Connexion Live pour l’organisation

Merci à Kilotone pour le gros taf

Propos recueillis par Nelson
Vidéos par Mister Colfer

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire