Alors on prend l’air de Sète et on souffle au Festival K-Live 2017. L’orage est passé, un sacré boucan et nous prenons le temps d’échanger avec un pionnier du UK Hip Hop aux basses jamaïcaines bien profondes couplées à un phrasé grandement décuplé autant par l’introspection que l’auto-dérision si chère à nos voisins d’outre-manche.


Tout d’abord, que ce soit clair, ce n’est pas parce qu’on se trompe une fois que l’on peut anéantir une carrière monumentale. Ici c’est bien d’une solide, prolifique et magnifique carrière dont on parle mais aussi de nos cousins anglais qui aiment faire la fête. Certes je n’excuse rien mais l’erreur est humaine. De plus ce qui est beau dans la musique c’est l’intemporalité qu’un disque peut conférer en tant qu’objet physique. C’est donc bien là la différence avec un live étant profondément un rapport humain entre le public et l’artiste et la puissance qu’il peut directement transmettre. 

Bref à défaut de faire des chansons, on a fait une Interview.

///L’alcool est à consommer avec modération


Étant établi que nous sommes les plus matinaux des webzines, qui se lève ou se couche également tôt le matin, nous attachons particulièrement d’importance à en savoir plus sur ce qui conditionne nos artistes préférés. Voici venu le tour de Rodney Smith aka Roots Manuva aka Manuva MC  à travers ce Questionnaire à Choix Multiples Matinaux :

Que fais-tu de beau le matin ?

Es-tu plutôt matinal ou farniente à laisser les grasses matinées durer toute la journée ?

– Il n’y a pas plus matinal que moi, je me lève à 4h30. J’ai besoin de voir se lever le soleil pour profiter d’une journée complète.

Est-ce facile de se réveiller rapidement ou un vrai calvaire après 10 réveils ?

– Comme un coup de fusil (il tape dans ses mains).

« BANG ! 1,2,3 – GUNSHOT »

Es-tu plutôt Facebook, Instagram, Candy Crush ou même Nokia 3310 en sortant du lit ?

– Je ne suis pas du tout sur la technologie, je n’ai pas besoin de ces mauvaises ondes sauf Morning Glory (+ rires).
ndlr : il est évident que c’est un grand fan de notre chère rubrique du Webzine.

 

Plutôt English Breakfast pour boire du thé, un bon expresso de Colombie, smoothie vitaminé ou bière pour curer le mal de la veille ?

– Expresso, totalement ristretto… What Else ?

 

 

 

 

 

Plutôt breakfast, brunch copieux ou diet healthy voire même le jeûne de detox ?

– Non, je suis un vrai cuisinier qui fout un bordel monstre, avec 10 millions de casseroles. Une véritable angoisse pour Gordon Ramsay car tu passes plus de temps à nettoyer qu’à cuisiner.

 

 

 

Scones ou baked beans ?

– J’adore les scones même si ma religion ne me permet pas d’en manger.
NDLR : Ital is vital, proche d’une alimentation végétalienne, elle ne tolère ni oeuf, ni produit laitier.

 

 

 

 

 

Quelle musique te faut-il pour te réveiller et te procurer de bonnes ondes. Plutôt Stevie Wonder, Mozart,  Bob Marley ou Skrillex ?

– Je suis un vieil homme, je commence par les classiques et j’ai besoin de choses pour reposer mon esprit avec du Al Green et du Gospel. Ensuite je peux très bien écouter du rap West Coast avec du Tupac. Sinon, j’ai un fort intérêt pour le Wu-Tang, car je suis un grand fan de Method Man, vraiment.

« Je suis ultra fan de son flow…
M.E.T.H.O.D. MAaan ! »

Il n’empêche que je peux écouter du Drake pour me motiver en milieu de journée.
Ndlr : Drake qui vient de rompre avec JLO mais ne tombons pas ici dans cette bassesse journalistique – ils n’avaient qu’un écart grand (comme son front) de 17 ans d’écart 

Ton morceau français préféré ?

I.A.M. sans hésitation, je suis leur travail depuis le début, surtout l’album De La Planète Mars, ce qui n’est pas tout jeune, car ça date de 1991, je crois… D’ailleurs, j’adore et respecte le travail de Freeman sur l’album Palais de justice, je lui avais demandé une collaboration qui n’a jamais donné de suite.

« j’suis tellement d’la rue que je crois que ma mère a accouché d’une plaque d’égouts »

(je viens enfin de retrouver d’où vient cette punchline)

 

Tu cites beaucoup de groupes, aimerais-tu faire plus de featurings ou évoluer avec un groupe ?

– J’ai déjà un groupe à la base, le Banana klan.

– Ah bon ?

– Oui, avec différents MC’s mais ça n’a pas perduré. L’argent aurait tout fait imploser.

Quel est l’unique morceau qui t’emporte chaque fois que tu l’écoutes ?

– Mince, je ne me rappelle plus le titre. Celle qui fait (il chante) :

« Just one look at you.
And I know it’s gonna be…

– La chanteuse du groupe qui s’appuie sur la fenêtre se retourne et chante :

« A lovely day » de Bill Withers !

Es-tu ponctuel ou à courir après le retard ?

– Très ponctuel, c’est une marque de respect pour la personne que tu as en face de toi donc j’y attache un intérêt particulier.

Alors c’est plutôt fitness à fond de running ou la paresse du Ganja Smoking ?

– Je ne suis pas vraiment sportif en fait, donc le reste.

 Arrives-tu à te souvenir de tes rêves ou impossible ?

– Oui, beaucoup. J’y arrive et c’est bien problématique, car c’est très dérangeant.

– Je ne peux pas t’aider.

– C’est con, car ça m’épargnerait bien des tunes.

As-tu besoin d’écrire pour sortir des choses ou plutôt tendance à faire le concert seul sous la douche ?

– J’ai une grosse voix rauque donc les sons ont besoin de sortir. C’est étrange mais ça m’allège, énormément, comme si il y avait un truc mystique à sortir. Tu n’as pas vu la ligne verte
Si
– Un peu ce genre là.

 

 

 

Comment se caractérise le bon départ pour la journée parfaite ?

– Évidemment,  du sexe avec sa femme (morning glory), prendre plaisir à cuisiner et s’éclater sur un son.

Mais le plus important, pour que tout ça se passe bien, c’est de combler ma femme.

ONE LOVE


BRAVO !
Tu as plus de 286 pts, toi aussi Rodney tu es vraiment « in » pour the morning.

MERCI à Roots Manuva & son groupe 


On en profite pour partager une des dernières productions, Dead Editors, qu’on affectionne tant et pas avec n’importe qui, le groupe phare du Trip Hop qui remue l’actualité dernièrement : Massive Attack.
NDLR : Cette vidéo, n’est pas officielle mais nous tient encore plus à coeur, car elle fait référence directement à notre logo et le monolithe si emblématique de Kubrick. On vous rassure aucune théorie confusionniste n’est à retrouver là-dedans.

 

Propos recueillis dans le cadre du Festival K-Live à Sète en 2017.

On remercie vivement toute l’équipe pour le festival, l’accueil et d’avoir rendu l’interview possible.
Restez prêts à en découvrir plus sur le K-Live & le MACO très prochainement dans le Report Live du festival.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire