undefined_7610e99ed63821e4990c6ac07b0dc3ae

L’équipe d’ITMM se propose, en toute modestie, de faire un point chaque semaine sur les sorties ciné du mercredi. Sur la base du « pourquoi oui » et « pourquoi non » la rédaction vous donne son avis concernant des oeuvres pas encore vues.

Attendez vous donc à des opinions tout en a priori et subjectivité.

 

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DieuMerci !

Pourquoi Lucien Jean-Baptiste nous en doit une.

Il y a quelques années sortait La Première Etoile. Un film déjà signé Lucien Jean-Baptiste qui mettait en scène un père de famille fauché, en froid avec sa femme emmenant ses enfants en vacances au ski et se faisant la promesse (tout en la leur faisant également) de leur faire passer un super moment. Quitte à engager tout l’argent qu’il avait (et celui qu’il n’avait pas), quitte à mentir, quitte à se mettre dans des situations pour le moins rocambolesques, etc… Vous l’aurez compris on était dans la bonne comédie française bien franchouillarde, bien lourde, bien clichée, sans aucune innovation. Ni dans le fond ni dans la forme. Cependant surprise, la critique professionnelle se faisait positive (complaisante?), bienveillante. Le métier saluait l’originalité (???) du propos pour ce qui ne vaut pas mieux qu’un téléfilm diffusé sur TF1 un lundi soir. Oui, Lucien Jean-Baptiste nous doit un film. Ce n’est malheureusement et a priori pas avec cette histoire d’entraide entre deux aspirants comédiens (l’un sortant de prison, l’autre étant un jeune vivant au jour le jour) que l’on va avoir droit à une revanche de la part du metteur en scène/acteur.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Divergente 3 : Placez un titre inspirant pour enfant de 11 ans

Pourquoi on ne peut rien vous dire concernant ce long-métrage.

Personne à la rédaction n’a vu le moindre volet de Divergente. Comme pour Hunger Games nous ne sommes pas le public visé et il apparaît totalement ridicule de s’imposer le visionnage de ce genre d’oeuvres juste pour pouvoir en dire du mal (beaucoup le font, pas nous). Des films calibrés pour les jeunes ados il en a toujours existés et nous avons été les premiers à aller les voir au cinéma, à être influencés par une promotion bien menée. Il faut bien que jeunesse se passe et si Divergente doit être une étape pour certains néo-cinéphiles et bien soit, faisons comme ça.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Seul Contre Tous

Pourquoi les américains semblent avoir besoin du Cinéma pour découvrir des évidences.

Seul contre tous raconte le combat d’un médecin qui découvrit le premier le lien de cause à effet entre football américain et problèmes cérébraux de manière générale. Pourtant, lorsque l’on regarde dix minutes d’un match de ce sport ultra dangereux on se rend bien et vite compte des conséquences désastreuses pour le corps humain, sans pour autant avoir besoin d’être titulaire d’un diplôme en médecine. Sans juger du film en lui-même (qui est peut-être très bon, allez savoir) c’est la réaction du grand public américain qui est surprenante. Après la sortie de Seul Contre Tous ce dernier s’est empressé de se poser la question de la dangerosité du football américain, de commander des études et de prévenir de choses dont tout le monde se doutait. Bravo à eux, mieux vaut (très très très) tard que jamais.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire