12205102_10153653304239318_199284748_n

Nouveau numéro de votre chronique hebdomadaire. L’équipe d’ITMM se propose, en toute modestie, de faire un point chaque semaine sur les sorties ciné du mercredi. Sur la base du « pourquoi oui » et « pourquoi non » les rédacteurs vous donneront leur avis concernant des oeuvres pas encore vues.

Attendez vous donc à des opinions tout en a priori et subjectivité.

 

 

Avril et le Monde Truqué

Pourquoi adapter Tardi au Cinéma est une bonne idée

Tardi est l’un des plus grands auteur/dessinateur de bande dessinée. Son style est reconnaissable entre mille, ses histoires passionnantes et inventives. De plus, esthétiquement, son dessin se prête à l’animation comme les studios français savent désormais en faire. Adapter son oeuvre et en faire ce qui ressemble à un futur succès au moins critique tombe donc sous le sens. La curiosité nous poussera à voir si la réussite est au rendez-vous (ce dont on ne doute pas énormément).

 

 

La Dernière Leçon

Pourquoi on n’est plus surpris de voir de tels castings, de tels films, beaucoup trop français

Bonnaire, Villalonga, Duléry…Putain quoi…Plus cliché, plus français tu meurs. La mort c’est d’ailleurs le sujet du film. Les conflits de famille, l’héritage (au sens propre comme figuré), l’amour de ses proches, les tensions familiales… Oui, bon, on a compris, on l’a déjà vu mille fois ça. Et on avait déjà pas aimé.

 

 

Dope

Pourquoi c’est cool

Parce que le sujet (un geek qui a l’occasion de devenir cool), parce que la B.O (du hip-hop 90’s), parce que le casting (Asap Rocky pour son premier « vrai » rôle » au ciné), parce que la photographie super belle, parce que ce qui ressemble à un rythme soutenu.

 

 

Madame Bovary

Pourquoi les adaptations de classiques littéraires au Cinéma sont souvent chiantes

D’une part parce que les livres servant de support ne sont pas ce qui se fait de plus funky. Les sujets abordés et les idées développées sont plus ou moins has-been aussi. Et Madame Bovary, tout chef-d’oeuvre qu’il soit, n’échappe pas à la règle. Si l’émancipation de la femme est un sujet qui malheureusement sera toujours d’actualité (malheureusement dans le sens où cela semble être nécessaire pour encore un moment), on ne peut pas dire que l’oeuvre de Flaubert soit très moderne et n’est pas été supplantée par de nombreux autres travaux sur le même sujet. Et les films en costume de manière générale ont une fâcheuse tendance à ne rien développer d’autre qu’un style pompeux. Voilà, ça c’est gratuit.

 

 

Nous Trois ou Rien

Pourquoi évoquer l’Iran avec humour et Kheiron peut être source de fraîcheur

Tout est dans l’intitulé de la question. Kheiron semble avoir réussi à jongler entre différents sujets, tels que la politique, les tensions qui en découlent et l’engagement personnel dans une lutte dont on ne peut connaitre l’épilogue au moment où l’on s’y engage. Le tout en évoquant les liens familiaux, l’amour et le sens du sacrifice avec ce qui ressemble à de la légèreté dans le traitement qui en est fait. Pour un premier film on se devra cependant d’être indulgent.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire