L’équipe d’ITMM se propose, en toute modestie, de faire un point chaque semaine sur les sorties ciné du mercredi. Sur la base du « pourquoi oui » et « pourquoi non » la rédaction vous donne son avis concernant des oeuvres pas encore vues.

Attendez vous donc à des opinions tout en a priori et subjectivité.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

– Grave –

Pourquoi Grave peut compter dans le paysage cinématographique français.

Grave est un film français au sujet sortant de l’ordinaire et au traitement pour le moins original. Le simple fait qu’on puisse trouver ce genre de Cinéma, en France et en 2017 suffit à en faire une véritable exception. On y évoque le passage à l’âge adulte, la découverte de soi, de son corps, des autres, des excès que l’on est prêt à faire, des caps que l’on est prêt à passer pour se comprendre et trouver sa place dans le monde qui nous entoure. Le tout est mis en scène avec un sens du cadre particulièrement abouti, souvent froid comme pour donner à l’ensemble un réalisme glauque. Que l’on ait à faire à des plans larges comme à d’autres, plus resserrés et permettant de coller aux personnages, il est impossible de ne pas se sentir happé, presque étouffé par ce long-métrage qui évoque le teen-movie mais avec un aspect gore parfaitement maîtrisé, jamais putassier. Si l’on peut parler de Grave avec autant d’emphase et de précision technique c’est parce que nous faisons partie des chanceux ayant eu l’occasion de le voir lors du Fifigrot 2016, alors qu’il faisait son petit effet dans tous les festivals au sein desquels il était programmé.

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

– The Lost City of Z –

Pourquoi Lost City of Z sera un grand film.

James Gray. Ce nom suffit à indiquer à quel point The Lost City of Z se doit d’être un grand film. Après avoir travaillé sur l’humain en milieu urbain il s’attaque ici aux caractères de l’Homme face à la nature, face à l’inconnu. Little Odessa, The Yards, Two Lovers et (particulièrement) We Own the Night sont autant de chefs-d’oeuvres, de bijoux évoquant les sentiments qui se mêlent dans un esprit qui au final est tout ce qu’il y a de plus normal. En proie à ses propres contradictions à ce que l’on est et ce que l’on souhaiterait être sans jamais oublier ce que les autres souhaiteraient que l’on soit…Tout le travail de Gray a toujours reposé sur ces thèmes précis et sa mise en scène parfaite s’est toujours avérée être l’alliée idoine de ses idées profondes, philosophiques. Chaque film de James Gray est un essai au sens littéraire du terme et The Lost City of Z nous emmène dans un nouveau type de décor, au coeur de la nature dans tout ce qu’elle peut avoir à offrir, de bon comme de mauvais. On attend avec impatience de découvrir sur grand écran ce long-métrage dans lequel on fonde des espoirs que l’on sait légitimes.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

 

Nous ne parlerons pas de Chacun sa Vie ni de L’Embarras du Choix et ce pour plusieurs raisons.

Entre Claude Lelouch et son immunité artistique lui permettant encore et toujours de bénéficier de castings hallucinants, d’une promotion illogique et d’une distribution inversement proportionnelle à son talent et une nouvelle comédie française qui se veut originale en n’étant au final qu’un repompage de tout ce qui a déjà été fait ailleurs, on ne juge pas utile de rentrer trop dans le détail de ces deux futures bouses made in France que l’on a toujours trop pris de plaisir à tailler. Marre de perdre du temps, marre de répéter toujours la même chose, de critiquer les mêmes personnes pour les mêmes raisons. Cette semaine il y a (au moins, on ne doute pas que d’autres films sortis aujourd’hui puissent également être de grande qualité) deux vrais bons films à l’affiche et c’est de ceux-là dont on devrait parler.

Malheureusement chacun sait que ceux dont on va nous rabattre les oreilles sont ceux qui ne le méritent pas et n’ont besoin de personne pour trouver leur public, composé de gens qui ne savent pas encore que le téléchargement existe.

 

 

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire