L’équipe d’ITMM se propose, en toute modestie, de faire un point chaque semaine sur les sorties ciné du mercredi. Sur la base du « pourquoi oui » et « pourquoi non » la rédaction vous donne son avis concernant des oeuvres pas encore vues.

Attendez vous donc à des opinions tout en a priori et subjectivité.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Captain Fantastic

Pourquoi ça a l’air trop beau pour être vrai.

Un pitch aux allures de retour à la « vraie vie », des paysages d’une beauté saisissante, un casting au sein duquel chacun a l’air de trouver sa place, un retour à la « réalité » pour les personnages principaux qui semble se faire avec une poésie troublante, une photographie éclatante et une « morale » qui passe pour juste dans les quelques minutes que les bandes-annonces nous ont offertes. Non, décidément il y a quelque chose qui cloche, un truc malsain qui traîne, une fin bâclée ou des longueurs insupportables. On vous déconseille de regarder la bande-annonce entièrement (coupez à une minute de la fin), cette dernière, dans la grande tradition des trailers ratés, faisant étalage de beaucoup trop de parts de l’intrigue et de scènes que l’on aurait sans doute aimé découvrir en direct.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Deepwater

Pourquoi c’est quand même un peu de mauvais goût malgré une distribution excitante.

Narrer les péripéties de foreurs pétroliers (ceux du scandale de BP qui avaient quand même bien déconné) en en faisant des héros-types américains dignes d’un bon vieux blockbuster à la Independance Day ou Godzilla c’est limite-limite et très hollywoodien donc s’affranchissant d’un recul qui semble malheureusement nécessaire lorsque l’on aborde certains sujets. Il n’est pas question de manquer de respect à des personnes qui faisaient leur boulot, obéissaient aux ordres aveuglement et ont fini par se faire niquer mais un peu de mesure ou un angle différent pour aborder cette catastrophe de grande échelle aurait été le bienvenu. Comme à notre habitude on a pas vu le film mais si la bande-annonce en est une bonne représentation… Ce qui est fort dommage lorsque l’on voit à l’affiche Mark Wahlberg (oui, j’aime bien Marky Mark, oui c’est un peu honteux mais revoyez ne serait-ce que The Departed et comprenez à quel point le gars suinte le cool), Kurt Russell qui depuis sa rencontre avec Tarantino redevient super hype pour le plus grand plaisir de pas mal de cinéphiles et Peter Berg derrière la caméra à qui l’on doit les très bonnes séries Friday Night Lights et Ballers (qui parlent de foot US mais pas que)…

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La Fille Inconnue

Pourquoi ça a l’air chiant comme du Dardenne.

La réponse est très simple, il s’agit bien là d’un film des frères Dardenne. Encensés par la critique, tout le temps, pas vraiment suivis par le grand public et toujours dans cette continuité du drame sociale dans des paysages tristes, les frangins belges commencent à fatiguer tout le monde et ont l’air de vouloir changer avec ce long-métrage qui semble vouloir ressembler à une enquête policière sur fond de prise de conscience du personnage principal, interprété par Adèle Haenel. Adèle Haenel qui respirait la fraîcheur lors de ses premiers films (dans Les Combattants notamment) mais qui, dans les images proposées par la bande-annonce a l’air de se faire chier et d’être énervée. Bon, elle a toujours l’air énervée, dans les films comme dans les interviews, c’est vrai. Ce qui choque pas mal dans ce trailer un peu trop long c’est la non-justesse des acteurs, de tous les acteurs. Ce qui est particulièrement surprenant de la part d’Olivier Gourmet par exemple. Que cela tienne de la direction d’acteur et des textes absolument pas naturels dans leur écriture ne serait pas une surprise. Alors peut-être que c’est voulu mais ça fout vachement mal à l’aise.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

L’Odyssée

Pourquoi l’univers développé ne peut être que cinématographique.

Les reportages, les documentaires, la moindre image d’époque du Commandant Cousteau avaient tout de l’esthétisme que le Cinéma s’efforce de reproduire sur grand écran. Il a fallu du temps, des histoires de droits, un gros travail de repérage en amont, une distribution qui a l’air au point et pas mal de travail pour que L’Odyssée puisse voir le jour. C’est désormais chose faite et si l’on ignore dans quelle mesure le scénario et les idées développées tiendront la route, on est certains d’une chose c’est de la beauté des images qu’on va se prendre en pleine face sur un grand écran (car oui, il semble évident qu’il faille voir L’Odyssée sur grand écran).

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Laisser un commentaire