spectre

Nouveau numéro de votre chronique hebdomadaire. L’équipe d’ITMM se propose, en toute modestie, de faire un point chaque semaine sur les sorties ciné du mercredi. Sur la base du « pourquoi oui » et « pourquoi non » les rédacteurs vous donneront leur avis concernant des oeuvres pas encore vues.

Attendez vous donc à des opinions tout en a priori et subjectivité.

 

 

Les Anarchistes

Pourquoi Tahar Rahim tarde à faire décoller sa carrière

On peine à comprendre les choix de Tahar depuis un certain temps. Depuis Un Prophète en fait. Il faut dire que d’après ses propres mots il avait commencé par la fin. Un film culte pour un premier vrai rôle, Jacques Audiard, deux Césars (meilleur acteur, révélation masculine) et un succès tant critique que public. Ajoutez à ça une gueule sympa et du recul quant à toutes ses réussites et vous obtenez ce qui ressemble fort à un futur grand. Cependant, lorsque l’on va si vite si haut, il est difficile d’y rester. On peut imaginer que le mec a reçu plusieurs milliers de scripts et a fait des mauvais choix. On peut aussi se dire que sa réussite avec Un Prophète était un coup de chance. Quoi qu’il en soit on ne peut qu’être déçu par cette bien étrange carrière (n’oublions tout de même pas que Tahar Rahim est encore très jeune et a pas mal de temps pour se « rattraper »).

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Bad Boy Bubby

Pourquoi il faut ressortir davantage de films

Bad Boy Bubby, s’il est un film salué par ceux qui ont eu la chance de le voir n’en est pas pour autant une oeuvre très connue du grand public. Régulièrement, des films qui n’ont pas la popularité qui leur reviendrait de droit se voient ressortis dans quelques salles, le plus souvent à Paris évidemment. Cependant, Bad Boy Bubby va connaître une seconde jeunesse dans plusieurs (grandes) villes de France et c’est là l’occasion de se jeter sur cette pépite de cynisme et d’humour décalé. En espérant que le succès soit au rendez-vous et qu’il incite les distributeurs à tenter de nouveaux paris qui, au final, ne présentent pas tant de risques que ça.

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Spectre

Pourquoi ça sent la fin pour Daniel Craig

Après un excellentissime Casino Royale, un très décevant Quantum of Solace et un Skyfall que je n’ai pas vu, ce nouvel épisode de l’espion le plus connu au monde semble marquer la fin de la timeline ayant Daniel Craig pour acteur principal. Un Daniel Craig qui aura su apporter un vrai coup de neuf/fouet à James Bond. Plus dur, plus violent, plus musclé, plus blond mais malheureusement moins drôle, moins cabotin… Moins classe tout simplement. Dans ce nouveau volet, Le Spectre semble prendre les traits de Christoph Waltz (que l’on ne voit jamais assez au cinéma à mon goût) et le simple fait de personnaliser ce qui n’est habituellement qu’un concept suffit à penser que l’on va assister à la fin de cette génération de James Bond. D’autant que si les rumeurs annonçant la possibilité de voir Idriss Elba en smoking d’agent secret se confirment on pourra sans doute dire que c’est une bonne chose…

 

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire