Après deux EP, les Von Pariahs sortent leur premier album, « Hidden Tensions ».  Entre énergie punk et new wave, le sextet nous sert ici un disque digne de nos voisins d’outre Manche.

df

Ayant débutés sous le nom de Fats Panda en 2007, les six membres du groupe choisissent en 2009 de se renommer Von Pariahs. Originaires de Vendée (excepté le chanteur), ils déménagent à Nantes, où ils vont commencer à enchainer les dates. Avec les Transmusicales de Rennes, les Eurockeennes, le Printemps de Bourges ou encore le Sziget Festival à leur actif, la formation se forge une réputation à travers des concerts pleins d’énergie. Leur premier album, ils décident d’aller l’enregistrer au Black Box Studio, à Noyant la Gravoyère, avec l’irlandais David Oldum (The Frames, Tinariwen).  Ils peaufineront  les voix et la production avec Michael Declerck (The Popopopops) au studio Odyssey avant que le suédois Stefan Brändström (Holograms) ne mixe les 12 titres.

12 titres entièrement chanté dans un anglais impeccable, et pour cause, le chanteur est originaire de Jersey. Mais la voix n’est pas la seule touche anglo-saxonne de ce disque, les compositions sont toutes teintées des couleurs de l’Union Jack. Les influences rock, punk, et new wave du groupe fusionnent dans des chansons inspirées et originales.

df

Oscillant aux frontières des 70’s et 80’s, tout en restant actuels, les titres en mettent pleins les oreilles. Entre les riffs de guitares pleins de décomplexions de « Gruesome » en ouverture de l’album, la retenue et la tension jusqu’à l’explosion de « Carolina » et l’efficace post-punk « Skywalking », les trois premiers titres s’enchainent sans pause. « Still Human », single de l’album, est un tube en puissance. Une petite touche de psyché, mais surtout beaucoup d’énergie rock !

Le rageur « Trippin », puis le plus léger et pop « At The Fairground » continuent de démontrer la maturité et la diversité de cet album. La balade rock « Under The Guns » nous permet de respirer un peu avant la dernière ligne droite. On se remet en selle avec « Uptight », puis « Nerves », jusqu’à atteindre « Someone New ». Déjà présent sur un précedent EP, ce titre est l’un des moments forts de l’album. C’est tendu, efficace, rageur, explosif, bref, excusez moi l’expression mais ça envoi le pâté ! « Debauchery » restera dans la lignée nerveuse pour nous mener à « 19.09 ». Ce dernier titre est une fausse balade, pleine de tension, où les influences des eighties emmènent le titre.

Entre Joy Division et Ian Curtis, avec des pointes des Cure ou même des Clash, cet album est une pépite. Pas de fausse réinterprétation à la française de la musique anglaise, le groupe assume ses influences et s’en sert. Si vous voulez les découvrir sur scène, une tournée en France est actuellement en cours, à ne pas louper si ils passent près de chez vous !

Tracklist :

01. Gruesome

02. Carolina

03. Skywalking

04. Still Human

05. Trippin

06. At The Fairground

07. Under The Guns

08. Uptight

09. Nerves

10. Someone New

11. Debauchery

12. 19.09

Site du Groupe : c’est par ici !

Par PEL

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire