Image 3

Le vendredi 22 mars au soir nous avons croisé la route de Go Chic au Connexion Live à Toulouse. Tiens donc, mais qui sont ces quatre taïwanaises au gout de friandises colorées avec des punch lines ultra rock’n roll..? La soirée marque une étape de la 16ème édition du festival « Les femmes s’en mêlent ». Et pour le coup on est plutôt gâtés avec une belle petite affiche de découvertes avec les Berlinois de TUBBE et les quatre riot girls de Taïwan, GO CHIC.

TUBBE

Capture d’écran 2013-04-02 à 16.49.23

Ancré dans un univers electro rock clash, le trio s’illustre par un set progressif. Le groupe rentre dans le concert petit à petit pour faire monter l’électricité dans le public.  Côté visuel, on retrouve bien les codes berlinois avec une ambiance à la fois épurée, industrielle et des néons bleus et jaunes situés en arrière plan sur la scène. Tout les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment.
Image 4Dans un cadre plutôt « cold » La chanteuse Steffi Jacob dégaine un charisme langoureux. Entendu dans le public, « Elle me ferait bien changer de sexualité ». Son acolyte machiniste Klaus Scheuermann travaille ses instrus en live et surfe sur les réactions du public il sort de bon gimmick acides destructurés. Il se permet même de caler quelques notes d’humour entre les morceaux avec son vocodeur. Petit bémol, le batteur déroule un set plutôt linéaire en mode boîte à rythme. J’imagine que cet effet est réfléchi, mais quand même. C’est donc une bonne petit entrée en matière.

GO CHIC

Image 5

We predict a fucking riot ! C’est ce qui résume le mieux le concert de Go Chic. A vrai dire, le set de ces taiwanaises est notre coup de coeur electro rock en ce début d’année. Sexy, déjantée, loin des vieux clichés de groupes de filles qu’on nous a servi en France avec des formations comme les Plasticines, ces nanas envoient le bois et bien plus encore. Leur live est une explosion de beats moderne entre electro et rock’n roll ; des attitudes sensuelles et dansantes entre M.I.A et Peaches.
Image 6Côté mise en place, Sonia, Sarah et Ariel proposent une qualité de compositions bluffante à travers leur aisance à jouer des riffs bien chiadés. Car oui il faut bien se le dire, ces meufs sont inspirées et transmettent leur folie au public. A la tête de cette fronde, on assiste à une prestation incroyable de la chanteuse.
Image 7Elle célèbre l’image d’une jeunesse qui aime la provocation, qui transpire et qui boit sans soif. Elle affiche un charisme digne d’un Iggy Pop dans la fleur de l’âge. Le public est soumis à tout ses actes. Tout le monde danse sans concession, le concert passe vite, très vite. Il faut souligner qu’il n’y a pas un morceau à jeter. Voir Go chic en concert peut devenir très addictif, comme une petite sucrerie acide qu’on avale.

Par Romain
Crédit Photos : Pierre-Noël Cuq

Image 13

Image 12

Image 10

Image 8

Image 11

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire