Du 19 au 25 septembre 2016 (dans quatre jours donc) se déroulera la 5ème édition du Festival International du Film Grolandais de Toulouse (la quatrième à être couverte par nos soins) et c’est peu dire que d’avancer que cette dernière sera extrêmement bien fournie en terme de programmation.

Une chose est certaine, tout ou presque ce qui est proposé lors de ce festival relèvera de la découverte, de la nouveauté, de l’étrange parfois, de l’original toujours.

  • Au programme vous retrouverez bien évidemment de nombreux films (c’est tout de même le principe de base d’un festival du film), souvent présentés par l’équipe qui en est responsable et ce dans divers lieu de la ville rose même s’ils seront principalement visibles dans le cinéma American Cosmograph (anciennement Utopia, celui du centre). On notera notamment la présence des longs-métrages Dogs (Roumanie), Grave (France), Poesia sin Fin (une oeuvre d’Alejandro Jodorowsky, rien que ça) ou encore du mockumentary canadien No Men Beyond This Point, de l’animé américain revisitant le mythe intemporel du « white trash » avec La Vengeresse et du très attendu Willy 1er, ode à la France profonde dans laquelle on retrouvera notamment Noémie Lvovsky qu’il est tout bonnement impossible et interdit de ne pas aimer d’amour.

 

  • Vous sera aussi donnée l’occasion de vous pencher sur un format trop souvent mis à l’écart, snobé et trop peu médiatisé, le court-métrage. Chaque année, le Festival International du film Grolandais de Toulouse se fait un devoir de proposer une sélection très large et éclectique de formats courts. Cette année c’est au cinéma le Cratère et à l’Esav que vous aurez l’opportunité de découvrir certaines perles en petit format. L’occasion aussi de ne pas avoir l’impression d’avoir perdu son temps si d’aventure la qualité n’était pas au rendez-vous (on sait jamais, ça peut arriver).

 

Les films présentés lors du Fifigrot se verront remettre les récompenses habituelles que sont l’Amphore d’Or, la plus prestigieuse de toutes les récompenses, l’Amphore du Peuple, celle des étudiants de l’Esav, l’Amphorette qui, comme son nom le laisse supposer récompensera le meilleur court-métrage et le Prix Michael Kael, un prix tout à fait subjectif car décidé par un jury composé de ce dernier et de Benoît Delépine.

En parlant de jury celui de cette année réunira Nadia Khiar, Vincent Lacoste, Yolande Moreau, Jules-Edouard Moustic et Jean-Bernard Pouy, le tout présidé par l’acteur et réalisateur Pierre Etaix. Un jury comme toujours de très haute qualité et complémentaire de par les diversités des univers dont proviennent chacun de ses membres ( le tout sans compter la présence pendant une semaine à Toulouse des membres à vie que sont Noël Godin et Jean-Pierre Bouyxou).

  • Le Fifigrot débarque également avec son cortège de ce qui fait de l’univers grolandais ce qu’il est. Un peu de n’importe quoi, beaucoup d’ouverture(s) d’esprit(s) et tout un tas de choses innovantes ouvrant à chacun des horizons culturels pas nécessairement soupçonnés. C’est dans ce cadre que vous aurez la chance de pouvoir assister à de très nombreuses soirées, conférences, projections d’exclusivités et autres rencontres avec des personnes qui font aujourd’hui la culture tout en se démarquant du tout-venant, du prêt-à-l’emploi intellectuel et de ce qu’il implique. Des débats, des soirées à thème, de l’alcool un peu partout et des intervenants de qualité rythmeront votre quotidien et comme le champ de ce qui vous sera proposé est bien trop vaste on va vous mettre un lien en fin d’article, que vous ayez une idée générale de tout ce joyeux bordel.                                      Sachez également que la cour de L’Esav (rue du Taur) accueillera tous les soirs de la semaine des Gro Z’Apéros Concerts qui n’ont pas besoin d’être décrits tant tout est dit dans leur intitulé. Pour information la cour de l’Esav sera ouverte toute la semaine à partir de 14h et proposera des jeux débiles, une buvette et de quoi grignoter.

 

Comme chaque année et pour faire passer tout ça au cas où vous n’en auriez pas assez, le Fifigrot organisera aussi deux grosses grosses soirées.

  • La première aura lieu au Connexion le mercredi 21 et aura pour thème le Top 50 grolandais avec à 21h30 un méga blind test et plein de cadeaux à gagner puis un dj set proposé par Jean-Michel Tachon (dont nous n’avons pour l’heure absolument aucune idée de qui il est et de ce qu’il fera pour nous divertir, même si son nom semble être un indice important).
  • Vendredi 23 c’est à Mix’art Myrys que le Fifigrot « célébrera » la censure à partir de 18h en débutant par un débat suivi de projections de courts-métrages avant de  recevoir Shaârghot et son métal indus puis Os et sa techno bien dark.

nip-nip-93608-640x360-qmfit-ogfbLe samedi et comme tous les ans, notre très cher Président Salengro prendra une douche de foule mais cette fois-ci et les élections approchant c’est flanqué de Nano Sarko et de François Groland qu’il devrait se mouvoir entre les civils avant le traditionnel concert de la place saint-Sernin qui cette année accueillera Brassen’s Not Dead puis Bustic Plaster.nip-nip-54007-640x360-bkn3y-ogfb

 

Pour encore plus d’infos, les horaires exactes et tout plein d’autres trucs vous pouvez cliquer . Et . Et . Et . Et…

 

Allez, salut et…


Laisser un commentaire