Le festival « bar-bars » s’étend sur 3 jours. Une bonne occasion pour découvrir la scène locale en s’offrant le luxe du barathon (avec navettes à disposition, siouplait !). Si l’offre peut faire tourner les têtes (25 bars proposent des événements sur Toulouse), au final tout est une question de choix. Au delà de la découverte de lieux, de groupes, le festival a également pour vocation de lutter contre la mauvaise image des lieux nocturnes dans certains quartiers. Ami voisin, fais donc la paix et viens danser !

Petit aperçu d’un premier jour, place Arnaud B avec la découverte de deux ambiances diamétralement opposées mais de deux groupes de qualité.

 

Kassla Datcha met le feu au Communard. Le groupe toulousain formé en 2007 propose un son inspiré de la musique Klezmer (musique traditionnelle juive des pays de l’Est). Si le format de la musique trad peut en effrayer certains par son côté répétitif, c’est sans compter sur les musiciens de talent qui injectent des influences variées à leurs compositions, du ska en passant par le métal. Ce qu’ils appellent le « turbo klezmer », donc …

 

/////////////////////////

Pea Punch fait planer son monde au Breughel l’Ancien. Décrit comme « Rock/trip-hop/électro », il est l’un des groupes coups de cœur de la programmation et si il ne semble pas faire l’unanimité (la salle n’est pas pleine à craquer, certaines personnes admettent ne pas adhérer à la voix du chanteur), il faut reconnaitre au groupe une véritable identité sonore et de très bons morceaux à deux, voir à trois voix.

 

 

Il reste deux jours pour faire d’autres découvertes. Si vous aimez le punk, trainez donc ce soir du côté d’Arnaud B (again!)

Par Noémie.


Laisser un commentaire