Fauve-Blizzard-COVER

Tu l’entends ? Bien sûr que tu l’entends. Le murmure. Le murmure assourdissant et permanent. Il a envahi la ville et les esprits. Il arpente les rues en hurlant. Le murmure assourdissant et permanent, comme un bruit parasite à l’intérieur qui t’épuise… Difficile de passer à côté de ce murmure qui s’est transformé en véritable onde de choc sonore. Et oui on peut dire que Fauve est le nouveau phénomène de la scène française que l’on est heureux de vous présenter.

L’EP en écoute :

Fauve, qui sont-ils ?

Un collectif de musiciens parisiens qui partagent la même vision de la vie entre colère et optimisme juvénile. Écorchés vifs, poignants, la rage au ventre, Fauve se présente comme un des nouveaux étendards de la scène rock française qui peine à se renouveler. Comme si Fauve était le chaînon manquant que l’on attendait sans vraiment l’imaginer. Une sorte de fièvre symptomatique d’une jeunesse à fleur de peau, qui a besoin de s’identifier et de clamer ses idéaux, et ses frasques quotidiennes.

Fauve déploie un message sincère et sans artifice. Une sorte de déballage brut et organisé pour toucher notre pathos. L’intensité du groupe et de son message n’est pas sans nous rappeler Noir Désir. Il est difficile de comparer la musique mais la purge au niveau texte est semblable.

Comme le disent les membres de Fauve, ce projet musical est une sorte de thérapie de groupe, une visite chez le psy mais sans le psy, juste avec les copains. Une dynamique de création qui est un purgatoire face à la pudeur.  Ils prennent à contrepied les codes esthétiques actuels pour nous servir une dose de fraîcheur dont on avait vraiment besoin. Un peu de sincérité merde !!!!! Et non pas des artifices qui faussent les pistes.

Et oui, aujourd’hui pour marcher, il faut être au top de la tendance ou montrer son cul. Fauve semble être une réponse à cette vision de la musique. En espérant que le phénomène ne soit pas victime de son succès et des mondanités parisiennes.

Une écriture à fleur de peau

Les textes de premier EP sont teintés de colère, de rage mais aussi d’espoir. La prose proposée par Fauve est aiguisée et sans concession comme l’ensemble du projet visuel. Il est clair que le travail vidéo transcende et donne du sens aux textes.  C’est engagement répond à un besoin urgent de « vider le trop-plein avec le moins de contrainte possibles ».

Débités à 300 km/h, les paroles se nourrissent d’un grain de voix fébrile et alarmiste qui donne une dimension sincère à la musique. Les instrus sont simples mais terriblement mélodiques avec des guitares et un synthé qui enivrent et qui créent ce sentiment de mélancolie, de bonheur ou d’évasion.

BLIZZARD

EXTRAITS de BLIZZARD

Tu nous entends la Dignité ? Tu nous entends ?!
Si tu nous entends sache qu’on a un genou à Terre et qu’on est désolé.
On est désolé de tout ce qu’on a pu te faire, mais on va changer !
On va devenir des gens biens tu verras !
Et un jour tu seras fière de nous.
Tu nous entends l’Amour ? Tu nous entends ?!
Si tu nous entends il faut que tu reviennes parce qu’on prêt maintenant, ça y est.
On a déconné c’est vrai mais depuis on a compris.
Et là on a les paumes ouvertes avec notre cœur dedans.
Il faut que tu le prennes et que tu l’emmènes.
……
Il faut qu’on sonne l’alarme, qu’on s’retrouve, qu’on s’rejoigne.
Qu’on s’embrasse. Qu’on soit des milliards de mains sur des milliards d’épaules,.
Qu’on s’répète encore une fois que l’ennuie est un crime. Que la vie est un casse du siècle, un putain de piment rouge. Nique sa mère le Blizzard.
Nique sa mère le Blizzard.
Tout ça c’est fini.

Cette façon de vulgariser et de transposer des sentiments et des sensations de notre quotidien est une sorte de thérapie de groupe. Il faut juste regarder l’engouement du public qui se développe de manière exponentielle depuis quelques mois. Comme si le groupe avait trouvé le moyen, à travers la musique, d’hypnotiser les gens. Proche de son public, accessible, le groupe proposait même de faire un barbecue pour la sortie de leur premier disque aujourd’hui !!!

Témoin de sa génération, fer de lance de l’anti pop bling-bling et autre star system, Fauve est peut être l’électrochoc qui manquait à cette scène française qui est très peu engagée. Cet EP « Blizzard » est l’un des événements musicaux de l’année avec une tracklist qui tient toutes ses promesses. On attend de les voir en live pour confirmer l’ampleur du phénomène. Ils ont déjà eu le prix du jury au Printemps de Bourges en 2013.

Romain

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire