A l’heure ou les majors se tirent la bourre pour lisser et uniformiser le son des albums, compressés comme des japonais dans un métro à 8h du mat; on observe un retour     rafraichissant vers le Lo-Fi , les drums qui craquent, les vocals qui saturent de bons vieux circuits analogiques et autres lignes de synthé bitcrushés.

Dans la veine de Tyler the Creator et autres Flying Lotus, Death Grips fait une apparition fracassante sur le marché du Dirty Beat avec The Money Store, suite à leur signature chez le fameux Epic records (ce qui ne les a pas empêché de leaker eux même leur album sur la toile). C’est le clip du premier titre de l’album qui a assuré la promo de ce dernier, « Get Got » , où l’on découvre le flow hyper-syllabique de MC Ride, des synthés alarmants  et des drums visiblement atteintes de tachycardie.

Les titres s’enchainent comme une course poursuite piétonne a travers  Sacramento CA, leur ville d’origine, et il faut l’avouer, c’est assez jouissif. Difficile d’écouter le titre « Lost Boys »  sans être pris de mouvements d’avant en arrière que même un pigeon jalouserait.

Le plus intéressant dans cet album est la prise d’initiatives et l’expérimentation; Death Grips ose, sature ses effets. Peu importe si ça tape dans le rouge du moment que ça sonne bien , voilà leur credo, qui semble être de plus en plus répandu dans le milieu (Les gens recommencent a faire de la musique avec leur oreilles, c’est énorme!). Ce style faussement dépouillé  on le retrouve dans le clip de « Get Got« , qui consiste en des plans filmés à l’arrache où l’on observe Mc ride rapper sur une chaise ou au milieu d’une rue ou encore danser avec des gyrophares devant ce qui semble être un bâtiment institutionnel. Ça change des décapotables remplies de putes jusqu’à la boite a gants.

Cet album sonne comme un appel à l’émeute musicale, à la déconstruction d’une musique électronique déjà trop codifiée et qui dans bien des cas s’est infiltrée dans le Hip Hop sans réellement s’y adapter, créant des chimères musicales (Je ne citerais pas d’exemples, vous en connaissez assez, au pire matez MTV , vous verrez de quoi je parle …) tout cela tendant vers une musique uniforme à consommer comme du hachis parmentier en boite .

Death Grips a malheureusement annulé tout ses concerts jusqu’en septembre pour une raison encore inconnue. Dommage quand on sait que la formation fait du vrai live, avec un batteur et un producer armés de synthés analogiques.

Mention spéciale pour  « I’ve seen Footage » : ça sent la bière, la rouille et le godillot de cuir,voilà un morceau résolument punk qui n’a pas a rougir devant les meilleurs titres des  Beastie Boys . La relève est là …

A noter que le prochain album est déjà en cours. Sortie prévue : automne prochain .

Rien n’est vrai. Tout est permis.

Monseigneur .

Site officiel :  http://thirdworlds.net/


Lien vidéo : I’ve seen Footage

Vidéo :  Get Got


A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire