Christine Nouveau Cas

Hier soir au Nouveau Casino, ITMM a assisté au concert de Christine and the Queens. Un vrai moment de délice.

19h30, ouverture des portes, déjà une queue folle devant le Nouveau Casino, heureusement ça avance vite.
En première partie, Arthur King nous a livré un Dj Set.

20h45, arrivée sur scène de Christine, un grand sourire affiché sur le visage.

C’est toujours très classe et avec son traditionnel smoking qu’elle monte sur scène et commence à chanter. Le public crie, applaudie puis se tait dès les premières notes. Durant tout son set, elle enchaîne avec habileté les anciens et les nouveaux titres. Son nouvel EP « Nuit 17 à 52 » ne sort que le 3 juin et on a donc la chance de découvrir une partie de ses nouvelles chansons.

Sur scène Christine est un drôle de petit personnage. Elle mêle danse, théâtre et musique parfaitement bien ; et rentre à la perfection dans tous les univers de ses chansons. Parfois accompagnée de son guitariste, mais le plus souvent seule sur scène avec son micro, et non loin d’elle son ordinateur, elle arrive à s’approprier et à occuper parfaitement la scène.

Au bout de quelques chansons, petite surprise, Christine fait apparaitre deux Queens qui l’accompagnent sur scène et dansent avec elle. Leurs mouvements sont simples mais fluides, et la chorégraphie est en parfait accord avec la musique et les émotions qui s’en dégagent. Sur certaines chansons, on voit apparaitre sur le mur de l’arrière scène, une vidéo de Christine (en triple voire quadruple), enregistrée préalachristine paillettesblement, qui danse sur la musique. Visuellement c’est beau, très beau.

Sur scène, Christine arrive avec une telle facilité à nous communiquer ses émotions, on rentre immédiatement dans l’esprit de la musique. Et pendant tout le concert les émotions varient, on passe du rire (grâce à ses nombreuses petites blagues), à la mélancolie et à l’excitation. C’est une artiste proche de son public ; elle ne peut s’empêcher de parler avec lui, de lancer des blagues pour enchainer les chansons et de répondre aux nombreux « Christine on t’aime » du public.

Pour sa dernière chanson, nous avons eu droit à son traditionnel jeté de paillettes, sur elle-même et dans le public ; même si c’est sans grande surprise, on apprécie toujours autant ce moment !

Elle finit par quitter la scène sous un tonnerre d’applaudissements et de cris, et c’est quelques minutes plus tard qu’elle revient pour un rappel. C’est dans une atmosphère calme et intime qu’on entend les premières notes de « Nuit dété 17 à 52″, chanson de son nouvel EP. Un silence de marbre s’installe dans la salle et tout le public, envahit par l’émotion, écoute paisiblement sa dernière chanson. Note finale, clap de fin, elle salue et remercie à de multiples reprises son public et quitte cette fois définitivement la scène plus émue que jamais !

Bref, en concert Christine and the Queens c’est une voix incroyable, un personnage fantastique, un petit bout de femme qui joue et partage avec son public, une énergie détonante et des émotions en veux-tu en voilà !
J’ai vraiment apprécié de la voir pour une fois en vedette, et non pas en simple première partie.

CHRISTINE AND THE QUEENSNarcissus is Back

Un merci tout particulier à Elisa du Nouveau Casino pour son invitation !

Sophie.


Laisser un commentaire