Par Popol

A Boom, dans la banlieue d’Anvers, les basses du plus gros festival électronique du monde ont sonnées ce weekend. Nous n’y étions pas, mais j’avais envie de vous parler de ce festival un peu fou, un peu allumé et beaucoup belge !

Tomorrow Land ou le pays de demain est un petit … enfin un immense parc d’attraction musical. Un mélange de Disneyland, où des attractions et des décors incroyables se dressent, et de musique, où les plus grands Dj’s électro du moment circulent (je ne ferai pas de listing du Line up tellement il y a d’artistes : si ça vous tente c’est par ici). À la « Alice au pays des merveilles », ce lieu transporte tout festivalier qui a pris une substance ou pas, dans un marathon psychédélique de 3 jours où « dormir » est un mot banni. Au milieu des champignons, des livres géants qui bougent, des arcs en ciel, des lasers qui rendent épileptiques, se dressent sur 16 scènes : de la cave des nains (sorte de terrier dans la terre où il est possible de caser 50 à 100 personnes) à la scène principale capable d’engloutir l’ensemble de ses festivaliers devant la scène. Complètement psychédélique, cette scène révèle à elle seule l’ambiance du festival : « Si t’as pas pris, t’as pas compris ! ».

Tomorrow Land est aussi le festival des excès :  75 Hectares pour le site du festival, tous les shows retransmis en direct sur Youtube pour 115 000 abonnés (un festival sur youtube … bref passons),  plus de 100 artistes par soir (3 soirs, ça fait … faites le calcul, j’ai pas de calculette sous la main), des attractions partout, une scène sur l’eau, une scène sous terre… et surtout 180 000 festivaliers sur trois jours ! Et petite anecdote : tous les billets sont partis en quelques heures… La folie du Tomorrow Land n’en finit pas !

Y sont fort ces belges !

 

Vidéo de l’édition 2012 :

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire