Ce soir, direction le VK* à Bruxelles pour un concert hip-hop atypique. En effet, ici, pas de bling bling et d’histoire de grosses fesses. Non, là, c’est tout simplement l’amour du rap, revu et corrigé, et jeté à nos figures via deux groupes de renommées inégales mais tout aussi respectées, soit Zucchini Drive et Anti Pop Consortium.

zdband2

 Le premier a fait ses lettres de noblesse via leur dernier album, No Food But Lots Of Weapons, sorti en 2012. Pourquoi un tel succès ? Tout simplement parce qu’à l’image de groupes de hip-hop alternatifs genre Aesop Rock, Sole And The Skyrider Band et j’en passe, Zucchini Drive sort des sentiers battus, et ça propose des morceaux rafraichissants. Évidemment, le groupe vient de Londres (et à la fois de Courtrai, va comprendre), terre de talents. Bref. J’arrive donc à la salle pendant leur set, et je suis très surprise. En effet, ce que je connaissais d’eux sentait la guitare, le hip-hop posé le cul sur une chaise… Mais il n’en est rien. Je vois juste deux mecs calés derrière leurs machines, et qui balancent des sons entre électro vénère, planante et légèrement galactique. Ça oscille toujours entre plusieurs styles, mais on n’est jamais perdus. Et même si la différence est grande avec ce qu’on va voir après, ça fait une bonne mise en jambe (le public ne semblera pas d’accord au vu des applaudissements épars mais ça n’empêche pas le groupe d’avoir l’air heureux d’être là). Ils joueront la plupart des morceaux de leur dernier album, dont le tube « Howler Than Thou », petite pépite qui navigue toujours entre deux eaux, l’une paisible et l’autre tourmentée. On aura aussi droit à deux nouveaux morceaux, et la fin du set ne sera qu’un enchaînement de morceaux sans fin. Et j’entends par là que les morceaux coupaient sec, suivis d’un « oh, weird » et d’un rire franc d’un des deux membres. Je ne mettrai pas ça sur le compte du manque de talent, mais ça fait tout de même bizarre. Sur ce, le groupe partira se saouler à la bière belge, et nous on patiente en attendant l’arrivée de la tête d’affiche.

antipopcons2

On ne présente plus Anti Pop Consortium, groupe ovni de la scène hip-hop internationale. Anciennement signés chez Warp Records, ils ont quatre EPs à leur actif et n’ont rien sortis de nouveau depuis 2009. Pourtant, le public est là en masse pour les soutenir (je suis surprise qu’il y ait tant de monde d’ailleurs) et foutre un joyeux bordel pendant leur set. Le trio (le quatrième membre a apparemment quitté le groupe) arrive enfin sur scène et balance d’entrée de jeu un hip-hop des plus efficaces : grosses basses, bonne rythmique et flow de folie qui donne le sourire. Tout le monde se laisse de suite embarquer dans le son, et ça ne va pas s’arrêter de tout du long. En effet, le groupe sait comment tenir son public en joue : freestyle détonnant des deux MCs qui passent de temps en temps aux machines pour balancer des sons fous entre hip-hop, électro voire jungle, impro du DJ… Du coup le soufflet ne retombe jamais, et il n’y aucune longueur. Seul petite bémol du concert s’il en est, le groupe ne jouera quasiment que des morceaux « inconnus » et seulement trois ou quatre issus de leurs albums. C’est vrai que c’est un peu frustrant, mais vu qu’ils ont joués « Ping Pong » (morceau phare de leur carrière), on leur pardonne tout. Le groupe quittera la scène au bout de trois quarts d’heure, et reviendra pour un rappel de quelques morceaux ambiancés à souhait, et le temps de nous expliquer qu’ils participent à la bande son d’un documentaire sur les animaux sous marins qui sortira bientôt en Europe (si j’ai bien comprit). Mais il est l’heure de partir, pour de bon. Seulement le public, chaud comme une baraque à frites, ne lâche pas l’affaire, et à force de hurlements enragés, le groupe reviendra pour un deuxième rappel ! Il ne dura que dix petites minutes, mais sera constitué d’un freestyle entre MCs et DJ aux accents musique africaine et jungle, et même eux sortiront de scène ravis à souhait. Le temps de faire quelques checks aux mains du premier rang, et les voilà disparus, nous laissant sur un petit nuage avec nos sourires un peu cons …

 Merci à Tristan pour l’accréditation, ainsi qu’à toute l’équipe du VK* pour l’organisation de cette soirée alléchante !

Hellisha


A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire