C’est sous le signe du métal que sonne cette rentrée à l’Ancienne Belgique, lieu de culte dans lequel les prêcheurs de la team belge d’ITMM vont régulièrement prier… En effet, la salle accueille en ce samedi trois groupes de métal aux différentes renommées : les américains d’Huntress et de Lamb of God, ainsi que les polonais de Decapitated. Autant dire que les patchs heavy metal et autres crinières abondantes sont de sortis…

Huntress-Band

Une fois n’est pas coutume, je débarque avec un peu de retard dans la salle, et je rate donc la prestation d’Huntress, jeune groupe qui a sorti deux albums ces deux dernières années avec une frontwoman à la poitrine opulente qui porte le doux nom de Jill Janus. Et oui, désolée, mais rien à dire de plus sur ce groupe dont l’écoute m’a laissé de marbre, tant leur musique est un mélange de tout ce qui a été fait dans le métal, des années 70 à nos jours…

decap-band

C’est donc par le concert de Decapitated que commence cette soirée pour moi, et autant dire que ce dernier ne m’aura pas convaincu. En effet, j’ai la mauvaise impression de passer une demie heure à écouter le même morceau, soit du death de base soutenu par une double pédale excessive qui ne laisse place à rien d’autre. Du coup, leurs morceaux s’enchainent sans que rien ne ressorte… Il faut dire aussi que je ne connaissais pas vraiment leur musique, malgré cinq albums sortis depuis 2000. Enfin, on n’est jamais à l’abri d’une bonne découverte, mais là, ce ne sera pas le cas… Mis à part une mosh part à la fin du set, lourde à souhait et qui donne envie de lâcher du coude, il n’y pas grand chose à retenir de leur set… Ceci dit, le public a l’air d’apprécier ce qu’il se passe, tant mieux pour eux. Moi, j’attends Lamb of God au fond de la salle…

LOG_sml

Et c’est une grosse demie heure plus tard que la machine de guerre débarque sur scène, devant une foule en délire ! Il faut dire que l’Ancienne Belgique est quasiment sold out (tous les espaces sont remplis hormis le deuxième balcon, fermé pour l’occasion), et cela faisait presque quatre ans qu’ils n’avaient pas joués dans la capitale européenne. De quoi rendre les fans « fous » ! Et dès les premières notes, on sent qu’on va en avoir pour notre argent (ou qu’on ne demandera pas à se faire rembourser nos invitations) : le son est bon, le son est lourd, le son envoie beaucoup plus que Decapitated !  Le groupe commence son set par « Desolation », extrait de Resolution, album sorti en 2012, et le public scande les paroles à tue tête, ce qui a l’air d’amuser les musiciens… Ceux-ci prendront d’ailleurs un malin plaisir à jouer : leurs sourires en dit long ! Pour l’occasion, c’est au passage le guitariste Paul Waggoner (guitariste de Between The Buried And Me avec lequel Lamb Of God avait joué lors du précédent concert à l’Ancienne Belgique) qui accompagne le groupe pour la tournée européenne, Mark Morton, membre originel, ayant de soucis familiaux à régler. Et quel bon choix : il assure tous les solos de manière impeccable et nous fait rêver avec son doigté habile et efficace. Puis c’est l’enchaînement de gros morceaux : « Walk With Me In Hell » extrait de Sacrament sorti en 2006, « Set To Fail » sur Wrath sorti en 2009 (pour moi, il manquera d’ailleurs « In Your Words » de ce même album mais on ne peut pas tout avoir…), « Laid To Rest » (qu’ils joueront en rappel), « Now You’ve Got Something To Die For », « Hourglass » et « Omerta » (rien que ça !) parus sur Ashes Of The Wake, album de la consécration pour le groupe paru en 2004, mais aussi « Black Label » et « Ruin » (avec laquelle ils finiront d’ailleurs le set), qui figurent respectivement sur New American Gospel et As The Palaces Burn, deuxième et troisième album du groupe sortis en 2000 et 2003. Bref, une setlist variée et qui donne le ton : faire plaisir aux fans venus en masse ! C’est donc après 55 minutes de show intense que le groupe quitte la scène, puis revient avec un nouveau backdrop muni d’un œil géant qui nous observe. Le groupe jouera deux-trois morceaux en guise de rappel, et finira le concert par « Redneck », issu de Sacrament; le chanteur profitera de cette occasion pour sortir son plus beau masque de licorne. De quoi ne pas trop se prendre au sérieux donc, et ça fait bien plaisir de voir ça après toutes ces années de studio et de scène ! Comme quoi, si le métal est devenu d’un côté un produit marketing pour jeunes ados, il reste encore quelques vrais qu’un public plus adulte saura reconnaître… Thank you Virginia !

Merci à Kevin pour l’accréditation, ainsi qu’à toute l’équipe de l’Ancienne Belgique pour l’organisation de cette soirée métallique !

Hellisha


Laisser un commentaire