Ça y est, une semaine s’est déjà écoulée sur la Croisette et on ne peut qu’applaudir ce défilé d’acteurs sensationnels, les séances emplies d’émotion, les blagues foireuses du Grand Journal et…la pluie! Oui, la pluie, qui permet au parapluie d’être enfin reconnu comme le IT accessory de la saison. Bon, on s’en bran…euh… moque du temps, ce qui est important, c’est de savoir ce qu’on a retenu de cette première semaine, et…

TOP c’est parti :

Un tonnerre d’applaudissements pour le dernier né de Jacques Audiard, De rouille et d’os, mettant en scène une Marion Cotillard pas douée de ses jambes. En même temps c’est normal, elle n’en a plus… (Apparemment les blagues vaseuses ne sont pas qu’au Grand Journal). Plus sérieusement, ce film est la rencontre entre deux personnes, Ali, qui part vivre avec son fils Sam chez sa sœur à Antibes, et Stéphanie, dresseuse d’orques, qui aime séduire et se faire séduire. Une princesse quoi. Mais un jour tout s’arrête pour la belle à cause d’un accident qui lui fera perdre ses jambes. Ali va venir à son chevet et l’aider à surmonter son handicap.

Bande annonce De Rouille et d’Os :

Dans le premier papier de Cannes, je vous ai parlé de Wes Anderson, le réalisateur de La Vie Aquatique ou encore du Fantastique Mr Fox. Cette année, il débarque sur le tapis rouge avec Moonrise Kingdom, une jolie aventure entre deux enfants de douze ans qui s’aiment et fuguent pour vivre leur premier amour en toute innocence. A la découverte de leur disparition, tout le monde se met à leur recherche mais une violente tempête va bouleverser la communauté. Dans cette comédie dramatique et attendrissante, on retrouve Bill Murray, Edward Norton, Bruce Willis et l’inclassable Twilda Swinton. Un scénario bien rodé qui a eu les honneurs du public lors de sa diffusion, lors de la soirée d’ouverture du festival.

Bande annonce Moonrise Kingdom

On enchaîne avec Amour, mettant en scène Jean-Louis Trintignant qui n’avait pas mis les pieds sur la croisette depuis 1998. Retour remarqué grâce à son rôle dans le film de Michael Haneke où il campe un vieil homme amoureux. C’est le récit d’un couple de personnes âgées qui s’aiment plus que tout, malgré la maladie. A la fin du film, les applaudissements ont jailli durant plus de 5 minutes dans la salle et l’ont irrémédiablement placé au statut de chouchou pour la Palme d’Or. A suivre donc… (Sortie officielle le 24 octobre 2012).

Bande annonce Amour:

Dans la quinzaine des réalisateurs, Alyah d’Elie Wajeman (ancien étudiant de la Fémis), qui met en scène Pio Marmaï, Cédric Kahn et Adèle Haene, se démarque par un scénario brillant avec l’histoire d’un dealer parisien qui décide de tout quitter pour rejoindre son frère à Tel-Aviv. Saisi entre son Alyah (qui signifie en hébreu, « immigration vers une Terre Sainte »), la vente de drogue, ses amours complexes et un frère destructeur, Alex, le héros, devra trouver son chemin. La singularité du film et sa sensibilité nous emmènent à imaginer de bonnes choses pour la suite d’Elie Wajeman.

Alyah – Extrait #1:

Alyah – Extrait #2:

On notera également la critique très négative pour le film Paradise/Love d’Urich Seidl, la projection de l’attendu Sur la Route de Walter Salles et dans la catégorie Un Certain Regard, le film des deux Grolandais Gustave de Kervern et Benoit Delépine, avec Benoît Poolvoerde, Albert Dupontel et… Brigitte Fontaine: Le Grand Soir, un certain nanar’ …à voir !

Bande Annonce Le Grand Soir:

D’autres films sont à venir, donc restez avec nous, on vous racontera tout en fin de semaine, avant le verdict final du prestigieux jury de Cannes.

J-5.

« D’ici là, Bon Film ! »

LÉO

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire