Par Renan

Il court il court, le poney, le poney du bois joli, il est passé par ici, il repassera par là…et puis il s’est arrêté le 6 Juillet sur le parvis de la mairie du 3eme arrondissement (Paris), à l’occasion du festival « soirs d’été », organisé par OUI FM et la municipalité. ITMM y était, retour sur cette soirée.

« Soirs d’été », une appellation qui sonne doux à l’oreille. Ca fleure bon le barbecue, l’odeur de sable chaud et les guitares qui crépitent autour du feu de camp…mais nous sommes à Paris… Donc pour soirs d’été, nous nous contenterons d’une soirée à la fraîche, suite à une après-midi copieusement saucée, avec des immeubles gris, un métro bondé, et un lieu bien trop exigu pour accueillir tout le peuple en mal de décibels.

Il nous reste les guitares, certes, et ce soir ce sont celles de Pony Pony Run Run qui sont attendues.

21H00, la foule se presse devant la mairie, le square qui jouxte le parvis est envahi de « parigots ». Un festival gratuit avec de belles têtes d’affiche, ça court pas les rues, alors forcément y’a du monde, mais pas autant que je l’aurais imaginé (fuck la météo). L’ambiance est bonne, ça sent le bac à plein nez avec tous ces bacheliers fraîchement décorés. Il fait encore jour, le concert commence….je ne citerai aucun titre de ce live, vu que je ne connais pas spécialement la formation, mais d’emblée le courant passe. Hormis « hey you », je ne connais pas grand chose soyons francs, donc je ne m’attarderai pas sur le set, je dirais juste que, bizarrement…j’ai apprécié !

Je m’attendais à découvrir un groupe à minettes, sans grandes qualités mélodiques, et je dois dire que j’ai été plutôt séduit. En ce 6 Juillet, la foule est certes présente, mais pas vraiment dans le coup, il fait encore jour, on n’ose pas vraiment se déhancher et se laisser entraîner par la mélodie.

On sent que le chanteur, « Gaetan », aimerait bien faire monter la sauce, mais que le public, venu là parce qu’il a vu de la lumière, n’ose pas vraiment se laisser aller. J’en retiens un live plutôt cool, alternant entre bons riffs aux couleurs pop rock, une omniprésence de beats électro, quelques passages franchement disco ET DONC dispensables, mais un ensemble qui sonne plutôt bien, et que j’aurai plaisir à écouter dans d’autres conditions.

Le rappel sur « hey you », avant-avant dernière chanson du set, met l’ambiance dans la foule, mais un peu tard, dommage…  Voilà, si ça passe à côté de chez vous, franchement allez voir, ça vaut le coup.

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire