Pour la sortie du troisième tome de Blast de Manu Larcenet, intitulé La tête la première, vos deux fous de BD Anto et Antonin seront chez Dargaud pour un entretien exclusif avec Manu Larcenet. Après s’être pris de plein fouet le souffle des deux premiers tomes l’auteur nous devait bien une petite interview pour panser nos plaies et satisfaire notre curiosité.

A l’origine Manu Larcenet sort des sentiers battus pour se lancer seul dans  l’univers torturé de Blast. Un scénario digne des meilleurs films de polar, un dessin en constante évolution, frissonnant, créatif, à fleur de peau et d’une grande puissance. Les baffes y sont nombreuses et viennent aussi bien des détails comme l’expression des visages que des grandes planches d’une page aussi imposantes qu’un géant de pierre Rapa nui. Le génie de Manu Larcenet se dévoile dans la subtilité des dialogues, déjà aperçu dans le Combat Ordinaire, servis par un panel d’expressions d’une grande justesse. Le lecteur sent que Blast ne le laissera pas indemne et que Larcenet a dû sortir ses tripes. Trois tomes aussi condensés qu’un pain de C4 à manier avec précaution ou à laisser exploser pour apprécier la puissance du souffle.

Une fois le déclencheur actionné vous plongerez dans l’univers de Polza Manchini dit « grosse carcasse ». Lourd géant au teint rosé par l’alcool et aux petits yeux malins qui cachent une intelligence aiguë.  Interrogé par la police pour l’agression d’une certaine Carole Oudinot, Polza répond : « Si vous voulez comprendre… Il faut que vous passiez par où je suis passé ». Commence alors le récit de son odyssée spirituelle aux frontière de la folie. Polza repoussant ses limites à coup d’alcool et d’errance jusqu’au blast révélateur, cette onde de choc venant de l’explosion, amène le lecteur à remettre en question ses repères de manière constante.

L’auteur développe dans Blast un travail sur le long terme, complexe et puissant. Poussé par la curiosité et notre admiration, il n’en fallait pas moins pour que nous débarquions chez Dargaud avec deux ou trois questions…

En attendant voici la bande annonce de La tête la première, dernier tome de la trilogie comprenant Grasse carcasse et L’apocalypse selon saint Jacky.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire