Occasion unique de profiter de Santa Claus dans la ville de Sète pour défier les fines bouches sur les meilleures tielles. Alors celles de Cianni de chez Sophie,  ou de chez Marcos ?

Au programme, bien, un sacré programme, pour un super concept. Bien loin l’éternel et désuet marché de Noël récurrent avec exactement les mêmes produits selon les villes dont le même CD de 10 chansons libres de droits tournant en boucle. Sacré ambiance qui voit son énergie qui se décline chaque année. En effet, revenons à Sète où le concept est plus atypique, il s’agit d’un vrai village de Noël, dit « marché pop » pour populaire, et où on y retrouve des jeunes créateurs, du beau kitsch, des produits du terroir (en roulant les « r »), de la neige et surtout du bon son.

Alors ici, le lieu est cool, des entrepôts juste à l’entrée de Sète permettant d’orchestrer tout ce cirque. De la place pour le marché, de la nourriture, des bars et des dancefloors car c’est réellement un village qui s’installe avec ses commerçants, ses habitants, leurs différents caractères, en soit de la vraie vie de quartier. Dès notre arrivée, le public est chaud avec un Karaoké de Noël endiablé pour commencer et se réchauffer le gosier (en chantant bien sur). L’ambiance est là et on est tout de suite décomplexé face au talent incommensurable du public sétois (même si on a déjà perdu un peu d’audition).

Et pour débuter les concerts, le live de DJ K-Sets est pour le coup vraiment atypique. Comment vous dire ? une sacré touche, de la stache, des références en K7 bien grasses comme les cheveux, et de la bass. Il vient digger profondément ces délictueuses saveurs, à en devenir de la dentelle. Autant vous dire, que ça pourrait en effrayer plus d’un mais l’alchimie se fait obligatoirement tant c’est naturel et spontané. Il est arrivé à décomplexer le DJ ringard pour l’éléver sur un pied d’estal au statut de Dieu Suprême de l’ambiance. Oui, fini les stéréotypes sur les Michel L’amour, les Mickael Love et leurs Disco Mobiles arpentant nos campagnes. Vous ne le saviez pas mais ceux-là ont un don très précieux, de faire bouger vos pieds sans s’en soucier.

La transition sur la grande scène s’enchaîne avec le plateau dédié aux Nuits Sonores de Tanger. Les Mémoires d’avenir, pour la partie acoustique avec un déluge de percussions, suivis ensuite par les Sheitan Brothers pour assurer la transition electro (qui continueront à jouer dehors), Gilbr & Mehmet Aslan en B2B et pour terminer avec un set bien plus acéré mais nécessaire de Jennifer Cardini pour faire bouger nos corps.

Certes, il fait froid dans cet entrepôt, mais on est entre potes et on se réchauffe autrement tant la magie de Sète opère. En effet, laisse tomber le stress de la routine du travail, ou de tes envies suicidaires de shopping tardif de Noël. Ici, c’est que de l’humour de dingue, de l’humain où se connecte facilement entre les gens même sans se connaître et le rendu est d’une beauté pure.

C’est autre planète, c’est Sète.

On remercie les organisateurs, les différents créateurs d’art, d’ambiance, de bons produits culinaires. Le food truck Sacre Bleu pour sa bonne nourriture et son set DJ remarqué ainsi que la Marquisette pour cette douce découverte familiale pour l’apéral à modérer avec consommation.

Qu’une hâte, c’est d’y retourner.

Christmas is coming.

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire