Atoms for peace

Cette semaine est sorti le nouvel album du nouveau projet de Thom Yorke. Atoms for peace c’est le groupe et Amok c’est l’album. Autour de ce projet résonne un nom qui se dresse partout sur la scène de la musique alternative : Thom Yorke. Une fois dans le rock electro avec Radiohead, une autre fois en featuring avec moult montures de la scène musicale, l’homme n’est pas avare en rencontres. Mais quels sont les avantages et les inconvénients de jouer avec la bête ? Réponse dans ce qui suit :

L’avantage Thom Yorke :

Tom York

Thom Yorke, c’est tout d’abord un pilier de la musique actuelle. Il a acquis avec Radiohead un statut de quasi-légende. Leader du groupe, il en est le porte-étendard depuis près de vingt ans. Avec le groupe, il a exploré, cassé et ouvert les portes d’un rock expérimental, amené la musique électronique là où on ne l’attendait pas vraiment. C’est avec ces atouts que le bonhomme s’est construit une sacrée réputation. S’en sont suivies des collaborations avec d’autres artistes plus éclectiques tu meurs. Avec la classe d’être intègre à sa vocation musicale, l’homme reste dans les rangs de la musique expérimentale. Chacun de ses projet est toujours étrange, très aléatoire et surtout atypique : Modeselktor, Bjork, Casa Mena, Unkle, Burial et j’en passe.

Avec Atoms for Peace, c’est Flea qui ressort, le bassiste des Red Hot Chili Peppers, lui aussi adepte des projets musicaux expérimentaux. Produit par Nigel Godrich (producteur historique de Radiohead), ils jouent sans prétention sur un tableau très particulier, entre électro-rock acoustique, drum’n’bass (sur « Time was dropped ») et sonorité jazzy voir tribale, on sent l’envie de Thom Yorke de livrer encore une fois une nouvelle expérience musicale. Amok, album d’une apocalypse assez douce et en même temps inévitable. Sa voix  habille une musique qui s’excite électroniquement pour s’adoucir vers des rythmes tribaux, c’est beau et on voyage.

Les avantages Thom Yorke sont donc :

– Jouer avec un des leaders charismatiques d’un des plus grands groupes des années 90 et 2000.

– S’associer avec lui pour une expérience musicale quasi parfaite, avec certification du label « Ambitieux ».

– S’assurer d’un mélange musical toujours éclectique.

– Obtenir un public toujours attentif et ouvert aux expériences du monsieur.

L’inconvénient Thom Yorke :

Tom York

Et oui, malheureusement le bonhomme a des défauts. Son principal est d’être … lui-même! En effet, il lui manque quelque chose et c’est un mal qui ronge aussi Damon Albarn (Leader de Blur et Gorillaz – Lui aussi adepte de projets en tout genre) : la voix !

Peu importe les projets qu’ils entreprennent, ces deux lurons se distingue à dix mille lieux, par leurs cordes vocales. Pour cela il vous suffit d’écouter à la suite toute la discographie de Thom Yorke. « Mon dieu, il chante toujours pareil », ce mal est en lui et il ne le battra sûrement jamais. C’est son cancer à lui, peu importe les featuring ou les différents projets qu’il entreprend, il garde toujours cette voix volante, aigüe, souvent mélangée à des effets pour le moins spéciaux. On le reconnait à la première sortie d’air de sa gorge, comme on reconnait un bon plat de lasagne de boeuf à la première bouchée…

C’est malheureusement un défaut qui au fur et à mesure de la carrière de l’artiste plombe le tableau qui est pourtant si grand. Thom Yorke, restera je pense avec ce vieux démon toute sa vie durant. Il manque vraiment une touche éclectique à sa voix, alors que ses projets le sont vraiment.

Les inconvénients Tom Yorke sont donc :

– S’associer avec un type qui de toute façon vous donnera un timbre de voix qu’il a déjà donné depuis 20 ans.

– Se dire qu’on aura le droit aux mêmes vocalises que celles de Radiohead

– Sa voix …

Pour peser le pour et le contre de Thom Yorke, il n’y a quand même pas photo. Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille de commencer la discographie de Radiohead (OK Computer en premier) et ensuite découvrir ses featuring (notamment ceux avec Modeselektor et Bjork)  et projets divers. Vous pourrez alors découvrir un des artistes les plus riches actuellement et surtout passer un moment toujours reposant et planant, mais surprenant à chaque fois.

Par Paul

A propos de l'auteur

IntheMorningMag, le webzine sur l'actualité culturelle on the rock !

Articles similaires


Laisser un commentaire